01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Quelles sont les conditions de germination d’une graine ?

La germination est le processus de développement de la plante contenue dans sa graine. Au printemps, de nombreuses graines germent naturellement dans la nature. L’enveloppe de la graine se déchire pour laisser apparaître une petite racine, puis une tige qui porte de petites feuilles.

Tout le monde a déjà essayé de faire germer chez lui des graines de haricots ou des grains de blé. Quelle satisfaction de voir les graines se transformer en germes puis en pousses et d’observer ensuite le développement ! Ces expériences menées prouvent que la germination ne nécessite pas particulièrement de compétence, de place, ou de matériel spécifique. Il suffit de réunir les conditions naturelles nécessaires à la germination des graines pour obtenir un résultat évoquant.

Les phases de la germination

    La germination se fait en deux phases :
  • La phase préliminaire/prégermination : Il s’agit de mettre en contact la graine sèche avec de l’eau pour qu’elle change d’état. Le plus simple est de placer les graines sur du coton humide et de les laisser à température ambiante. Après quelque jours, la graine va gonfler par croissance de la matière fraîche et son enveloppe se déchirer. L’avantage du coton est qu’il reste imbibé d’eau. Il est plus facile de détecter son niveau d’humidité pour le réhydrater au besoin. Cette germination hors sol est donc plus propre et plus pratique, même si le terreau est ensuite le meilleur support de culture pour la germination et le développement des végétaux.
  • La germination. Elle commence lorsque le radicule, le germe sort. La racine sort en premier puis la tige.

Les conditions optimales de la germination

Pour germer, les graines ont besoin d’eau et de chaleur, mais pas que...

Il faut donc s’attacher à maintenir une humidité optimale. En effet, s’il fait trop sec la matière fraîche ne se développera pas et les graines ne vont pas germer et s’il fait trop humide, l’excès d’eau risque d’asphyxier les graines et de les faire moisir.

Le fait d’évoquer le terme d’asphyxie signifie que les graines se remettent à respirer lorsqu’elles changent d’état. Il ne faut donc pas les noyer car elles ont besoin d’oxygène pour se développer.

Par ailleurs, il faut maintenir une température suffisante car le froid ralentit ou peut même stopper l’activité de la graine. La vitesse de germination étant fonction de la température, il faut maintenir les graines en intérieur à température ambiante ou proche d’une source de chaleur pour une croissance rapide. Selon le type de graine la température optimale est variable (le blé germe à 5°C alors que le haricot est frileux, il ne germe pas en dessous de 15°C).

Enfin, si les graines ont rarement besoin de lumière pour germer, une fois que les germes sont sortis, il est nécessaire pour leur croissance de les exposer à la lumière indirecte. C’est cette exposition qui donnera leur couleur verte aux pousses.

En conclusion, humidité, chaleur, oxygénation et exposition à la lumière sont les maîtres mots d’une germination efficace. Selon les variétés de graines, les valeurs varient quelque peu. Il est essentiel de consulter la notice des graines que vous ferez germer pour votre alimentation crue si c’est l’objectif car les conditions et temps de pousse ne sont pas identiques selon que vous choisissiez des lentilles ou du blé. Par ailleurs, il faut noter que certaines graines sont toxiques et qu’il ne faut pas les consommer germées. C’est notamment le cas de la graine de tomate que vous devez planter pour en récolter le fruits.