01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
Trésors d’antioxydants ou de polyphénols : zoom sur 4 aliments anti cancer
Par Valentin 11/01/2016 Vu 7787

Une nutrition de prévention grâce aux oméga 3 et autres substances efficaces

De nombreux traitements sont développés pour lutter contre les cancers, mais l’on parle trop peu de la prévention. Pourtant, les aliments riches en oméga 3, en antioxydants ou en polyphénols sont de véritables alliés anti cancer. Zoom sur 4 aliments qui ont fait leurs preuves pour lutter contre les cellules cancéreuses.

Les fruits et les légumes, la synergie des antioxydants

Pour commencer, il est sage de suivre le conseil nutritionnel « Manger cinq fruits et légumes par jour ». Les végétaux sont riches en composés anti cancer qui éliminent les toxines, réduisent la montée du glucose et stimulent le système immunitaire. D’après le docteur David Servan Schreiber il ne s’agit pas de manger souvent un fruit ou un légume riche en antioxydant pour profiter de ses bienfaits. C’est la variété qui crée l’effet de synergie : en effet, un mélange de 50 g de pomme, myrtille, raisin et orange dispose du même pouvoir antioxydant que 400 g de myrtilles seules. Il est donc primordial de varier au maximum les variétés consommées sur toute la semaine. Les fruits et légumes frais et de saison, cueillis à maturité, sont ceux qui contiennent le plus de nutriments. S’ils sont locaux, ils ont subi moins de transport et sont donc intacts.

Les poissons gras, aliments au pouvoir anti cancer

Les acides gras essentiels, les oméga 3, sont indispensables pour nourrir correctement nos cellules. L’équipe du professeur John Witte de San Francisco a prouvé que les gènes sensibles à l’inflammation sont en fait en demande d’acides gras. Pour les nourrir, il est nécessaire de manger du poisson gras au moins deux fois par semaine : saumon, maquereau et sardine s’invitent au menu. Le résultat : chez les hommes atteints par un cancer de la prostate, les gènes ne se manifestent plus : ils ont cinq fois moins de risques de voir leur cancer devenir invasif.

Le curcuma et le poivre noir aux effets anti cancer démontrés

Médecin et cancérologue, elle-même atteinte par un cancer, Madhuri Kakarala a étudié les effets du curcuma et du poivre noir sur les cellules souches du cancer. Alors que les traitements classiques, particulièrement invasifs, n’ont pas d’effet sur les cellules souches, le curcuma et le poivre ont montré un effet incroyablement efficace. La curcumine et la pipérine (respectivement les substances présentes dans le curcuma et le poivre noir) sont capables de faire disparaître les cellules souches d’un cancer du sein sans abîmer les cellules saines. Pour un effet maximal et préventif, on ajoute une cuiller à soupe de curcuma et une pincée de poivre chaque jour dans sa cuisine.

Le thé vert, une boisson riche en antioxydants bien connue en Asie

Le thé vert est riche en polyphénols, substance capable de bloquer le récepteur VEGF. Ce récepteur offre la possibilité aux cellules cancéreuses de coloniser les tissus voisins, en leur apportant l’alimentation sanguine nécessaire pour se développer en tumeur. La plupart des traitements actuels se focalisent sur ce blocage. Pour profiter des bienfaits du thé vert, on boit de trois à cinq tasses de thé par jour, mais pas plus : car en trop grande quantité, le thé déminéralise l’organisme.

Le trio gagnant de la prévention et du traitement : nutrition, sport et sommeil

Bien manger, bien bouger et dormir suffisamment : voilà le triptyque anti cancer qui fonctionne. D’après plusieurs études, le sommeil réduirait les risques de diabète, d’hypertension, d’infarctus et de cancer. La mélatonine freinerait quant à elle la croissance des cellules cancéreuses et leur inflammation. À noter, les bienfaits d’une bonne alimentation ou d’une activité physique régulière pourraient être totalement annulés par un manque de sommeil : on se couche tôt !