01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
Tout ce que vous devez savoir sur le cholestérol aujourd’hui
Par Elise 25/02/2019 Vu 734

Appréhendez le risque d’hypercholestérolémie grâce à ces informations

Aujourd’hui, il est très facile de doser son cholestérol avec un simple prélèvement sanguin. Mais la plupart des patients à risque ignorent qu’ils devraient le faire, même en l’absence de tout symptôme. Les conséquences de l’hypercholestérolémie sont trop importantes pour passer à côté de ces informations vitales. Voici ce que vous devez absolument savoir sur le sujet.

3 faits pour corriger ce que vous pensez savoir sur le cholestérol

1. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il est tout à fait normal d’avoir du cholestérol. Ce lipide est même indispensable au bon fonctionnement de notre organisme, notamment pour la digestion puisque c’est un composant de la bile.

2. Dans le sang, le cholestérol est transporté à bord de deux types de protéines qui diffèrent en fonction de sa direction :

  • Les lipoprotéines à basse densité ou LDL mènent le cholestérol du foie jusqu’aux organes. On considère ce cholestérol comme « mauvais », car lorsqu’il est en excès il s’accumule dans les artères.
  • Les lipoprotéines à haute densité ou HDL conduisent le cholestérol des organes vers le foie, où il est éliminé. C’est grâce à cette dernière caractéristique que ce type de cholestérol est considéré comme « bon ».

3. Il faudrait donc plutôt dire que l’on a trop de cholestérol. Ce déséquilibre est souvent dû à un taux de HDL trop bas : vous devriez avoir un taux minimal de 0,60 g/l. Quant au LDL, il ne doit normalement pas dépasser 1,6 g/l, mais tout dépend de l’équilibre entre les deux taux.

Stoppez les dangers liés au cholestérol avant qu’il ne soit trop tard

Un excès de cholestérol peut mener à la formation de plaques d’athérome sur les parois des artères. Le danger de l’athérosclérose est une lésion des parois artérielles, ou que se forme un caillot de sang qui risque d’obstruer totalement le passage du sang. Suivant la localisation des athéromes, ils peuvent ainsi provoquer un infarctus, un accident vasculaire cérébral ou une artérite.

Comment et pourquoi doser son cholestérol aujourd’hui ?

Si les excès de cholestérol et leurs conséquences ne sont pas à prendre à la légère, c’est bien parce qu’ils demeurent souvent asymptomatiques. Les seuls symptômes perceptibles dénoncent une maladie cardiovasculaire alors qu’il est déjà trop tard.

C’est pourquoi il est important de faire doser régulièrement son taux de cholestérol, au minimum tous les cinq ans. Une attitude préventive est de rigueur pour se prémunir du cholestérol. Afin de mieux évaluer les risques, vous devez également être conscient des principaux facteurs de risque.

La composante génétique des excès de cholestérol n’est pas négligeable, et l’on identifie souvent plusieurs cas au sein d’une même famille. Quelques maladies comme le diabète peuvent également influer sur les taux de cholestérol, de même que certains médicaments comme la cortisone ou la pilule contraceptive. Enfin, côté alimentation, mieux vaut éviter les graisses saturées.

Évaluez vous-même vos risques d’hypercholestérolémie

Vous avez la phobie des médecins et vous repoussez sans cesse votre prochaine prise de sang ? Sachez qu’il existe désormais des autotests pour évaluer votre taux de cholestérol. De la simple bandelette aux analyseurs électroniques capables de réaliser un bilan lipidique complet, ces tests vous permettent de consulter votre médecin dès l’apparition de la moindre anomalie.