01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
Savoir identifier les bonnes graisses pour une alimentation saine
Par Valentin 09/12/2015 Vu 4225

Les acides gras essentiels pour l’équilibre et la santé

Les acides gras sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme et d’une vie saine. Ils font partie des composants nécessaires à l’activité du système nerveux, à la génération des cellules, au système sanguin : on ne pourrait s’en passer. Cependant, certains lipides sont néfastes à la santé, d’autres font partie des bonnes graisses : il est primordial de savoir les identifier pour l’équilibre de son alimentation.

Pourquoi parle-t-on de bonnes graisses ?

La différence entre les corps gras ne réside pas dans leur teneur en calories : en effet, les huiles, qu’elles soient de colza ou de tournesol, contiennent approximativement le même nombre de calories. C’est leur composition en elle-même qui est déterminante : il s’agit de privilégier les graisses insaturées, sans supprimer les autres graisses, car même saturées, elles restent essentielles à l’organisme en plus faible proportion. De plus, les matières grasses, peu importe leur nature apportent un effet rassasiant qui permet de conserver un IMC correct en limitant les prises alimentaires. C’est le déséquilibre entre les deux groupes de graisses qui peut causer à terme des troubles inflammatoires (douleurs au niveau des articulations et des tendons), des maladies cardiovasculaires voire des cancers.

Les bonnes graisses : cap sur une alimentation riche en Omégas 3

Les aliments qui contiennent la plus grande quantité de bonnes graisses sont l’huile d’olive et ses dérivés, l’huile de colza, de pépins de raisin et les poissons gras de bonne qualité (thon, sardine, maquereau, saumon), l’avocat et les oléagineux (noix). Ils ont une incidence sur le cholestérol dans le sang, participant au taux de bon cholestérol : à terme ils réduisent les risques de maladies cardiovasculaires et réduisent les inflammations de l’organisme. On privilégie l’huile d’olive pour la cuisson sans la surchauffer, et l’huile de colza à cru pour les assaisonnements ; la cuisson vapeur est préconisée pour conserver les qualités nutritionnelles des poissons.

Une alimentation saine : on freine sur les acides gras saturés et insaturés-trans

Les aliments contenant des graisses saturées sont à limiter, puisqu’ils font augmenter le taux de mauvais cholestérol et détériorent la santé cardiovasculaire. On les retrouve dans la plupart des produits transformés par l’industrie (présence de matières grasses sans valeur nutritionnelle particulière), dans les viandes, charcuteries, produits laitiers, noix de coco et oléagineux grillés. Il est recommandé de manger de ces produits sans exagération pour préserver sa santé.

La cuisson, primordiale pour conserver les caractéristiques des acides gras

Il ne s’agit pas de se contenter des caractéristiques théoriques des aliments. En effet, il faut savoir que la cuisson modifie la valeur nutritionnelle d’un produit : par exemple, les cacahuètes et les amandes sont nutritionnellement très intéressantes pour notre santé, mais grillées, leur graisse devient mauvaise, sans parler de l’ajout excessif de sel pour celles que l’on sert traditionnellement en apéritif. En somme, il est important de lire les étiquettes des produits et de privilégier au maximum les aliments bruts.