01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
Quels déchets peut-on mettre au compost ?
Par Elise 30/09/2019 Vu 19

Les restes qui sont compostables et ceux qui doivent aller à la poubelle

D’année en année, le volume des poubelles jetées par les Français augmente. Une des solutions pour réduire le poids de sa poubelle est de mettre ses déchets alimentaires au compost. Mais quels sont les restes qui sont compostables ? Et comment faire pour avoir son composteur quand on vit en appartement ?

Ce que l’on peut mettre abondamment dans le compost

Commencer à jeter vos restes au compost pourrait être l’amorce d’un nouveau mode de consommation à visée zéro déchet. Si la plupart des restes alimentaires peuvent composer une bonne base, tout n’est pas à y mettre. Et si vous pouvez, essayez donc de cuisiner vos pelures de fruits et légumes avant de les jeter !

Pour que la dégradation de la matière organique se fasse de façon optimale, les substances ajoutées au compost doivent se composer à 50 % de déchets carbonés, qui nourrissent les champignons, et à 50 % de déchets azotés dont raffolent les bactéries. Le processus de dégradation des déchets dans un compost crée de la chaleur, le cœur de la matière en décomposition avoisine généralement les 70 °.

Les matières brunes – carbonées – à mettre au compost sont les :

  • Feuilles sèches 
  • Cartons et papier sans encre 
  • Litière compostable pour animaux 
  • Papier essuie-tout, mouchoirs et serviettes en papier 
  • Coquilles d’œuf 
  • Marc de café 
  • Coques de fruits secs…

Les matières vertes – azotées – à mettre au compost sont les :

  • Épluchures de fruits et légumes 
  • Restes de repas 
  • Adventices (mauvaises herbes) sans graines 
  • Fleurs coupées 
  • Gazon 
  • Sachets de thé ou tisane sans agrafe…

Pour favoriser le mélange des différents types de matières, il est important de touiller le compost régulièrement, surtout quand une grande quantité d’un déchet identique est ajoutée.

Les déchets qui doivent être mis en quantité limitée

Certains restes alimentaires comme la viande, le poisson, les sauces, les laitages ou les agrumes peuvent être mis en faible quantité dans le compost. Cependant, il ne faut pas qu’ils soient trop présents, car ils attirent les parasites et modifient le pH du compost.

Les cendres de feu de bois peuvent aussi être incorporées, toujours en faible quantité.

Ce qu’il ne faut absolument pas mettre au compost

Tous les matériaux qui ne sont pas biodégradables ne peuvent être mis au compost. Cela concerne les métaux, les roches, les mégots de cigarette, le charbon, les couches, la litière minérale, le bois traité, la poussière d’aspirateur…

Les plantes rampantes doivent également être mises aux ordures ou bien brûlées.

Les solutions pour optimiser les restes compostables sans jardin

Quand on vit en appartement, il est possible d’avoir un lombricomposteur. Ce bac est agrémenté de petits vers qui se chargent de digérer les déchets versés. Cette méthode permet d’avoir un compost à l’intérieur sans mauvaises odeurs. Attention, les vers sont sensibles aux variations de température, ce type d’installation doit donc rester à l’intérieur dans une pièce maintenue toute l’année aux environs de 20 °.

Les lombrics sont friands de déchets azotés, mais ont aussi besoin de matières sèches et carbonées. Les déchets à mettre dans un lombricomposteur sont donc les mêmes que pour un compost classique. C’est leur forme qui varie. Car si tous les déchets peuvent être transformés, il faut tout de même que leur dimension soit ajustée. Ainsi, il faut prendre l’habitude de tout mettre en petits morceaux. Et si vous voulez régaler vos vers, servez-leur de la peau de banane découpée !

Il ne faut pas oublier de vaporiser un peu d’eau si le compost a tendance à sécher ; le ver, composé à 80 % d’eau et respirant par la peau a besoin d’évoluer dans un milieu humide.

Si vous ne voulez pas avoir votre propre bac, sachez que plusieurs villes et communes mettent des bacs à compost mutualisés à disposition de leurs habitants. Vous pourriez aussi voir avec vos voisins s’ils aimeraient mettre en place des bacs communs.