01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
Quelques conseils pour bien choisir ses aliments au supermarché
Par Valentin 30/10/2015 Vu 1868

Comment acheter intelligemment sa nourriture en grande surface ?

La grande surface reste l’endroit incontournable où faire ses courses, notamment pour la nourriture. Acheter sain est-il encore possible au milieu de tous ces aliments transformés et issus de l’industrie agroalimentaire ? Oui ! Il suffit pour cela de respecter quelques conseils basiques, afin de choisir pertinemment les produits de supermarché qui finiront dans votre assiette.

Aller au plus simple et au plus clair pour choisir ses aliments

En supermarché, l’offre pour chaque aliment est pléthorique ! Des dizaines de références pour une boîte d’œufs, des centaines pour les céréales du petit-déjeuner et au milieu de tout cela, un consommateur totalement perdu. L’une des premières règles, facile à suivre qui plus est, est de donner la priorité aux étiquettes courtes. On trouve sur celles-ci plusieurs types d’informations : le tableau nutritionnel, mais également la liste d’ingrédients et d’additifs, souvent classés par ordre décroissant de poids dans le produit fini. La priorité doit dès lors être donnée aux aliments les moins transformés, soit ceux contenant le moins d’ingrédients… et ceux dont la liste est la plus claire. Vérifiez les 2 ou 3 premiers ingrédients de la liste (qui doivent correspondre à ce que vous pensez réellement acheter), et méfiez-vous des parenthèses à rallonge et des mots incompréhensibles : ils sont souvent synonymes de cocktails d’additifs en tous genres.

Sel, sucres, graisses : attention aux aliments de supermarché tout prêts

Car plus un produit est transformé, plus il risque de ne pas être très sain ! Il est tentant d’ajouter à son caddy plats préparés et desserts alambiqués : les journées sont longues et, d’autant plus quand il s’agit de nourrir une famille affamée. Cuisiner le soir représente un défi pour nombre de consommateurs, mais les plats préparés à réchauffer sont généralement gras, très salés ou (et !) très sucrés. Autant d’additifs dont le corps n’a besoin qu’en petites quantités et qu’on ingurgite sans réellement s’en rendre compte via ces plats tout prêts. La solution ? S’organiser en amont et cuisiner.

Les nouvelles aides pour bien choisir ses aliments

La tâche peut cependant décourager n’importe qui en semaine, quand idées et temps manquent cruellement. Heureusement, quelques astuces bien pensées peuvent aider le consommateur : en y entrant quelques critères (nombre de personnes, type de repas…), la « Fabrique à Menus », par exemple, vous propose gratuitement des idées de recettes saines, utilisant des aliments de saison et ne nécessitant que peu de temps de préparation. La Fabrique vous donne en outre la liste de courses pour chaque recette, également disponible via l’application dédiée sur smartphone et tablette. Enfin, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a donné cet été son feu vert à l’élaboration d’un logo nutritionnel simple et pertinent, permettant notamment de comparer entre eux des aliments d’une même catégorie (2 pizzas de marques différentes par exemple). Cet indicateur pourrait voir le jour à la suite du projet de loi de santé publique discuté cet automne.

Acheter de la nourriture saine ne coûte pas forcément plus cher !

Bonne nouvelle : les produits classiques à agrémenter ou à transformer soi-même (yaourt nature, farine, légumes de saison…) ne sont pas les plus chers des rayons ! Ils permettent généralement d’élaborer une base alimentaire solide à moindre coût. Face à la profusion d’offres, même pour ces immanquables de la cuisine, n’hésitez pas à choisir une bonne fois pour toutes vos produits fétiches, forts des conseils délivrés en amont. Gains de temps et d’argent s’ajouteront à la qualité améliorée du contenu de votre caddy !