01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
Pourquoi limiter sa consommation de café ?
Par Elise 29/07/2019 Vu 295

Savoir distinguer les risques et les bienfaits de la caféine pour la santé

En matière de consommation de café au quotidien, les études se suivent, mais ne se ressemblent pas. Nous assistons aujourd’hui à un débat opposant partisans et détracteurs du célèbre breuvage noir. Certaines enquêtes incitent à limiter la dose de caféine journalière, pointant des risques pour la santé quand elle est absorbée à haute dose,tandis que d’autres démontrent ses bienfaits. Penchons-nous sur les faits établis afin d’y voir plus clair.

Ce que l’on sait sur la consommation quotidienne de café

En 2018, selon une étude IFOP, 83 % des Français boivent du café tous les jours, plaçant le pays au 17e rang mondial de sa consommation. Un chiffre qui connaît une croissance constante depuis des décennies. Le café se consomme aujourd’hui sous de nombreuses formes et la noisette prise au comptoir fait désormais place aux latte, cappuccino et américains…

Effet coup de fouet au réveil, digestif à la fin du déjeuner, dynamisant au bureau, le café possède de nombreux atouts. Mais la caféine n’est pas sans danger puisqu’elle est un psychotrope qui accélère le fonctionnement du système nerveux, pouvant entraîner un phénomène d’addiction sur le long terme.

C’est pourquoi l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) préconise de ne pas dépasser une consommation de trois tasses de café par jour, chiffre réduit de moitié chez les femmes enceintes ou qui allaitent.

Quels sont les méfaits d’une consommation de café élevée ?

Les effets que procure le café sur l’organisme varient d’une personne à l’autre, selon sa morphologie, son âge ou encore son activité.

Il est vrai qu’une bonne tasse de café noir stimule presque instantanément le cerveau, provoquant ainsi un effet bénéfique sur la concentration et l’exécution des tâches intellectuelles. À l’inverse, la caféine provoque des tremblements qui ne sont pas propices aux travaux minutieux ou physiques.

Pallier un gros coup de fatigue par une surconsommation de café tout au long de la journée n’est pas une bonne idée. Ce dernier va aider à surmonter la somnolence, mais peut en contrepartie provoquer des maux de tête, des rougeurs au visage, des bouffées de chaleur et parfois de la tachycardie.

Petit rituel du matin, le café est utilisé par certains comme laxatif naturel. Mais une consommation trop élevée accélère le processus digestif, limitant ainsi l’assimilation par l’organisme des nutriments et des sels minéraux.

Boire son café doit donc être avant tout un plaisir, en aucun cas un remède contre la fatigue, l’anxiété, la déprime ou les lendemains de fête…

Limiter sa consommation, prendre soin de son corps

Il est important de rappeler que le café n’est pas un poison violent et brutal susceptible de vous mettre en péril rapidement. On lui accorde même de nombreuses vertus : antioxydant puissant, il protège l’organisme face au vieillissement cellulaire, il est un rempart prouvé contre la maladie de Parkinson et réduit significativement l’apparition des calculs biliaires.

Ce sont les effets secondaires de la caféine qui, quand elle est prise à haute dose, peuvent provoquer des troubles indésirables de l’organisme, de l’humeur et du sommeil.

La seule règle à observer est donc de s’en tenir à trois tasses de café par jour et de ne pas en consommer de préférence après 16 h, le corps ayant besoin de 4 à 6 heures pour métaboliser la caféine. Vous pourrez ainsi profiter pleinement de votre boisson préférée tout en préservant votre vitalité au quotidien.

Utiliser des substituts sans risques pour la santé

Si vous ne parvenez pas à diminuer votre consommation journalière de café, vous pouvez alors choisir d’en substituer une bonne partie. Au-delà de vos trois tasses quotidiennes, vous pourrez déguster d’autres boissons chaudes et dépourvues de caféine comme comme la chicorée, le rooibos, le café d’orge et autres infusions naturelles… de belles découvertes en perspective !