01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
Planifier ses repas pour limiter les risques cardio-vasculaires
Par Elise 29/03/2017 Vu 1199

Santé : un peu d'organisation pour une meilleure alimentation

Bien manger pour être en bonne santé, voilà qui n'est plus à démontrer. Mais le manque de temps et les mauvaises habitudes nous éloignent parfois d'une alimentation équilibrée. Un peu d'organisation suffirait pourtant à rectifier le tir. Les conclusions de plusieurs études soulignent que planifier l’ensemble de ses repas serait une excellente façon de limiter les risques cardio-vasculaires.

Manger à horaires réguliers et ne plus sauter de repas

Nos modes de vie nous conduisent de plus en plus à manger de façon désorganisée, sautant un repas au passage pour gagner un peu de temps, multipliant les grignotages pour compenser. Ces pratiques sont pourtant à éviter, et nous aurions au contraire tout intérêt à privilégier une organisation plus traditionnelle autour de trois repas par jour. Manger moins, mais plus régulièrement, améliore la santé cardiaque.

Une étude américaine publiée en 2015 dans le Journal of Nutritional Biochemistry a démontré que le fait de sauter un repas incitait à faire des excès au cours des prises alimentaires suivantes. Faire l’impasse sur le petit-déjeuner, par exemple, c’est prendre le risque de craquer sur une sucrerie en fin de matinée, ou de compenser avec un déjeuner plus riche. Une étude de l’Université Columbia de NewYork a, pour sa part, montré que les personnes ne prenant pas de petit-déjeuner présentaient un plus grand risque d’obésité et un taux de cholestérol plus élevé que les autres.

Les chercheurs de l’Université Columbia ont également souligné l’importance de planifier nos repas pour manger à heures régulières. Mieux encore, manger plus tôt nous permettrait d’être en adéquation avec notre horloge interne, pour une meilleure assimilation des aliments.

Trois bonnes raisons de planifier efficacement son alimentation et protéger son cœur

Établir en avance ses menus de la semaine offre une vision beaucoup plus globale de ce que nous allons manger. Il est alors plus facile d’équilibrer notre alimentation et de varier les plats en répartissant les apports nutritionnels et en suivant les recommandations qui correspondent le mieux à notre profil.

Si cette nouvelle organisation peut paraître compliquée à mettre en place au début, vous serez vite surpris du gain de temps qu’elle représente. Plus besoin de se creuser la tête tous les soirs pour trouver une idée de menu, ce qui est bien souvent le meilleur moyen pour finir devant un plat tout fait ou une assiette de pâtes !

La corvée des courses s’en trouvera elle aussi raccourcie, puisqu’il vous suffira désormais de suivre votre liste. En plus de faire des économies, on échappe ainsi aux tentations et on évite le gaspillage.

Plusieurs sites ou applications se sont d’ailleurs saisis du concept pour nous faciliter encore plus la vie, et proposent des planificateurs de menus.

L’alimentation émotionnelle, mauvaise pour la santé

Ne pas attendre le dernier moment pour choisir ce que nous allons manger, c’est aussi la garantie de ne pas succomber à toutes nos envies. Planifier ses repas permet ainsi de lutter contre ce que l’on appelle l’alimentation émotionnelle. Ces prises alimentaires déclenchées par les émotions, et non par la faim, nous conduisent bien souvent à consommer des aliments à faible valeur nutritionnelle, mais trop riches en calories.