01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
Orthorexie : lorsque l’alimentation risque de vous mener à un comportement extrême
Par Elise 01/04/2019 Vu 1649

Quand manger sainement devient une obsession, voire un trouble alimentaire

Avez-vous déjà entendu parler d’orthorexie ? Du grec « orthos »pour la notion de droiture, et « orexis » pour appétit, l’orthorexie est un trouble alimentaire lié à l’obsession de manger sainement. Ce qui était une bonne intention risque potentiellement de devenir un comportement extrême.

L’obsession de bien manger : une maladie bien réelle

C’est l’américain Steven Bratman qui, pour la première fois en 1997, a identifié cette pathologie. Pour autant, à ce jour ce trouble alimentaire ne fait pas encore partie de la liste des maladies mentales répertoriées dans les manuels de psychologie. Néanmoins, les personnes atteintes d’orthorexie souffrent véritablement de ce comportement pour le moins original.

Les personnes orthorexiques passent ainsi plusieurs heures par jour à sélectionner soigneusement chaque aliment dans le but de préserver leur santé. Un comportement obsessionnel, composé d’une multitude de règles à suivre, qui mène bien souvent à un isolement social extrême.

Comment savoir si vous souffrez d’orthorexie ?

Bien qu’aucun manuel de psychologie ne décrive précisément les symptômes liés à cette obsession, quelques comportements typiques peuvent pourtant vous mettre la puce à l’oreille :

  • Vous pensez à votre alimentation de manière quasi permanente 
  • Vous préférez choisir un aliment pour sa composition plutôt que pour son goût 
  • En société, vous êtes incapable de vous accommoder de la nourriture proposée 
  • Vous culpabilisez beaucoup si vous ingérez quelque chose que vous jugez « incorrect » 
  • Vous évitez de plus en plus les invitations à déjeuner ou dîner pour pouvoir contrôler votre nourriture.

Bien sûr, ces comportements peuvent vous sembler extrêmes et c’est même plutôt une bonne nouvelle ! Car si ces travers ne font pas partie de votre quotidien, nous ne souffrez tout simplement pas d’orthorexie.

Ne pas confondre l’orthorexie et l’envie de prendre soin de soi

Il ne faut bien entendu pas tout mélanger ! Manger sainement tout en vous préoccupant du contenu de votre assiette ne fait pas de vous un orthorexique. Tout se situe dans la juste mesure. Il faut savoir jongler entre le plaisir des papilles et les bienfaits des ingrédients que vous employez.

Pas question donc d’éloigner la gourmandise de votre assiette. Jus gourmands et pleins de vitamines, ou graines germées bien croquantes : privilégiez le plaisir ! Avant tout, ne vivez pas votre alimentation comme une succession de règles à suivre. Votre façon de manger n’est pas supposée influer sur votre vie sociale.

Comment prouver à votre entourage que vous n’êtes pas orthorexique ?

Plutôt que de décliner une invitation à dîner, proposez à vos amis parfois amusés de vos préférences alimentaires de venir goûter. Pour le menu, laissez libre cours à votre imagination : chips de betterave en apéritif, velouté d’asperges… Vous trouverez forcément l’inspiration dans nos nombreux livres de recettes. Vos convives seront alors très certainement surpris de constater que l’on peut très bien manger sainement et prendre soin de son alimentation tout en étant gourmand !