01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
L’explosion du marché du bio en France !
Par Valentin 04/08/2016 Vu 1985

La consommation dans l’hexagone : vers une alimentation saine

Le rapport 2016 de l’Agence Bio est clair : ce marché a enregistré en France une progression record en 2015 ! L’hexagone, toujours plus soucieux de la qualité de sa consommation, adopte ainsi toujours davantage une alimentation saine.

LE bio ou LA bio ?

Avant d’étudier l’incroyable développement de l’agriculture et de la consommation biologiques en France, arrêtons-nous sur le genre du mot « bio ». En effet, certaines sources font référence à « la » bio, là où d’autres utilisent « le » bio. Le bio, au masculin, renvoie principalement à la notion de marché, de produits, là où la bio, au féminin, caractérise davantage l’agriculture biologique, mais aussi une attitude globale, un mode de vie orienté vers un rapport à la nature plus sain.

Le label AB, l’incontournable du bio en France

En France, la marque AB permet d’identifier les produits issus de l’agriculture biologique. Les produits bruts en bénéficiant sont 100 % respectueux des normes. Les produits transformés, quant à eux, se doivent de contenir au minimum 95 % de produits agricoles bio. Il ne peut être attribué que par des organismes officiels certifiés par le Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt.

L’évolution du bio du côté des producteurs

L’Agence Bio réalise régulièrement des études sur l’évolution de l’agriculture biologique et de la consommation des produits qui en sont issus. Son carnet 2016 La bio en France fait état d’un développement considérable du bio dans l’hexagone. Du côté des exploitations agricoles, fin 2015, ce sont pas moins de 28 884 fermes qui produisent en bio, soit une progression de 9 % par rapport à l’année précédente. Ce sont ainsi 6,5 % des producteurs français qui s’inscrivent dans une démarche écologique et durable. La moitié d’entre eux opte pour une vente directe d’une partie de leur production au consommateur. Autre constat, et non des moindres : en 2015, la surface agricole française consacrée à l’agriculture biologique a augmenté de 23 % ! Cette progression concerne en particulier les élevages ovin et bovin, les grandes cultures ainsi que le secteur viticole. Grâce à cette évolution exceptionnelle en quelques années à peine, la France est devenue, avec ses 5,12 %, la troisième surface agricole biologique d’Europe, mais aussi la neuvième du monde !

Un marché en plein essor du côté des consommateurs

Si l’offre en bio se développe, c’est pour répondre à une demande croissante des consommateurs français, qui optent toujours davantage pour une alimentation saine et équilibrée. En une année à peine, le marché du bio a ainsi augmenté de 14,7 %, atteignant un total de 5,75 milliards d’euros ! Désormais, 20 % des œufs consommés et 12 % du lait sont bio. La progression a été particulièrement marquée en 2015 par les fruits et légumes, avec 24 %, et l’épicerie avec 17 %. Mais c’est avant tout le bio « made in France » qui est plébiscité, 76 % des produits bio consommés étant produits dans l’hexagone. Si, en 2003, seuls 54 % des Français consommaient occasionnellement des produits bio, ils sont aujourd’hui 89 % !

Vers une alimentation saine dans la restauration collective

Au-delà de la consommation individuelle, les produits bio se développent aussi dans la restauration collective. Dans le secteur privé, l’utilisation de produits bio est passée de 3 % en 2005 à 41 % en 2014, et dans le secteur public de 9 % à 72 % aux mêmes dates. Espérons que cet effort dans la restauration collective poursuivra sa dynamique vers une alimentation plus saine pour tous !