01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
Le glutamate : un véritable danger pour notre consommation
Par Elise 30/10/2017 Vu 901

L’E621 : l’exhausteur de goût nuisible à votre santé

Le glutamate monosodique est un additif chimique largement utilisé dans l’industrie agro-alimentaire comme exhausteur de goût. Capable, mieux que n’importe quelle autre substance, d’exciter les papilles et de rendre irrésistibles des produits aux qualités gustatives parfois médiocres, il représente un danger réel pour notre santé. Sa consommation doit à ce titre être limitée. On rencontre cette substance hautement addictive dans les aliments industriels sous le nom d’E621 ou GMS.

La dangereuse omniprésence du glutamate dans notre alimentation

On estime à 1 500 000 tonnes le volume de la production annuelle de glutamate de sodium dans le monde. Très populaire dans les pays asiatiques qui concentrent environ 80 % de la production, cet exhausteur de goût est également omniprésent dans les produits alimentaires industriels européens.

L’E621 est un exhausteur de goût puissant qui agit comme une drogue sur le cerveau humain. Au même titre que le sucre, lui aussi dangereux pour notre santé, il s’intègre très rapidement dans nos habitudes de consommation. Au Japon, son emprise est telle que le glutamate est considéré comme la 7e des saveurs, en compagnie du sucré, du salé, de l’acide, de l’amer, de l’astringent et du piquant !

L’E621 est présent dans une variété énorme de produits : les soupes et bouillions, les sauces et les assaisonnements, comme le ketchup et la mayonnaise, les plats cuisinés transformés, les gâteaux apéritifs, les chips, les mélanges d’épices, la charcuterie, les légumes surgelés, etc.

Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi il était si difficile d’arrêter de grignoter vos snacks préférés ?

Les 4 dangers du glutamate pour notre organisme

L’utilisation du glutamate est autorisée en France sous certaines conditions de dosage. Beaucoup d’études - certaines menées sur l’homme, d’autres sur le rat - montrent cependant les risques liés à une consommation excessive de la substance. Parmi les dangers mis en avant, figurent :

  • L’excitotoxicité : en favorisant le développement du calcium dans nos cellules, l’E621 engendrerait la destruction de certains neurones du cerveau. Le glutamate contribuerait donc à l’apparition de certaines maladies neurologiques comme Parkinson ou Alzheimer.
  • L’augmentation des risques cardio-vasculaires : Le glutamate favoriserait l’obésité, le diabète et l’hypertension, trois facteurs néfastes pour notre cœur.
  • L’apparition d’intolérances diverses : céphalées, urticaires, bouffées de chaleur, gorge serrée, nausées, transpiration excessive, difficultés respiratoires, sensations de brûlure. Ces symptômes font partie du tableau clinique du « syndrome du restaurant chinois ».
  • La prise de poids : largement intégré aux recettes de produits gras et doté d’un fort pouvoir addictif, le GMS accélère la prise de graisse.

Les asthmatiques et les personnes présentant une hypersensibilité à l’E621 sont particulièrement exposés à ces dangers. On estime qu’environ 1 personne sur 5000 dans le monde présente des risques d’intolérance au glutamate.

Comment éviter de consommer de l’E621 ?

Pour éviter de s’exposer aux risques liés à la consommation du glutamate, il conviendra de lire attentivement la composition des produits achetés en supermarché. La présence des mentions « assaisonnement naturel », « protéines hydrolysées » ou « goût bacon » devrait vous mettre la puce à l’oreille. Une consommation réduite de cette substance s’inscrira parfaitement dans une démarche d’alimentation saine.