01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
Gagner en confort et en performance : comment maigrir pour mieux courir
Par Valentin 28/12/2015 Vu 3108

L’efficacité d’une perte de poids sur la course à pied

Courir est la discipline la plus accessible de toutes : débutant ou sportif aguerri, chacun peut y trouver son compte. Cependant, la foulée peut mettre en lumière un surpoids, de par la gêne que quelques kilos peuvent générer sur la course à pied. Maigrir pour gagner en confort et en efficacité oui, mais comment opérer une perte de poids sans nuire à ses performances ? On vous dit tout.

Ces millions de sportifs qui souhaitent maigrir

Une grande enquête menée par la fédération française d’athlétisme et Sportlab affirmait que plus de deux tiers des coureurs souhaitaient perdre du poids : un inconfort très commun, en somme. Cependant, se tenir à une activité physique régulière n’est pas nécessairement compatible avec un régime draconien, qui risque à coup sûr d’épuiser l’organisme : on mise sur la raison et l’équilibre. Techniquement, une perte de poids résultant d’un système de privation est dans la plupart des cas suivie d’une reprise, voire de quelques kilos bonus : c’est l’effet « yoyo ». La solution ? Pratiquer le sport pour stimuler son métabolisme de base : c’est-à-dire faire en sorte que l’organisme brûle davantage de calories au repos, et nourrir correctement les muscles pour éviter le catabolisme.

Le rôle de l’alimentation pour maigrir durablement

Pour augmenter son métabolisme de base, la course à pied seule ne suffira pas : plusieurs réflexes au quotidien s’avèrent indispensables. Petit déjeuner de roi, déjeuner de prince et dîner de mendiant : on suit l’adage consacré en évitant de sauter un repas. Le petit déjeuner est maître : repas essentiel, il permet de recréer les réserves de l’organisme pour bien commencer la journée. Le soir, on dîne léger pour se préserver du stockage de graisse pendant la nuit et pour favoriser son sommeil. Dans l’assiette, des glucides complexes, des protéines de bonne qualité et des végétaux, voici la bonne combinaison. Les premiers vous apporteront l’énergie nécessaire pour votre journée, les secondes sont indispensables pour nourrir correctement vos muscles et les troisièmes sont riches en nutriments essentiels, en vitamines et en minéraux. À favoriser, les vitamines du groupe B qui ont une action sur la transformation du glucose, le fer, le calcium, le magnésium, le chrome et le zinc pour leur action stimulante sur le métabolisme.

Courir et se muscler pour maigrir : la combinaison gagnante

Côté activité physique, un sport d’intensité modérée à forte 30 minutes chaque jour entraînera une accélération du métabolisme basal. L’entraînement cardio doit s’accompagner de musculation pour développer les muscles et brûler un maximum de calories. Plus les muscles se développent, plus ils sont gourmands en calories, au cours de l’entraînement comme au repos. À terme et en gardant la même prise alimentaire, vous perdrez logiquement en masse grasse.

L’efficacité du sommeil dans la perte de poids

Maigrir ou grossir, tout se joue la nuit. Le sommeil, réparateur et régulateur de l’organisme, permet de rejeter tous les déchets issus du fonctionnement de notre corps. C’est durant cette période que l’on perd du poids ; encore mieux, ne pas dormir suffisamment entraine même une prise de poids à moyen terme… Le soir, on ritualise le coucher pour passer une nuit paisible, une bonne façon de miser sur une perte de poids saine et durable.