01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
La Digital Detox : remède contre l’addiction à l’hyperconnexion
Par Elise 22/05/2017 Vu 1000

Cyberdépendance : le sevrage numérique pour se désintoxiquer d’internet

Internet dévore notre quotidien. Vous vérifiez votre messagerie toutes les 5 minutes, vous êtes addict aux mails et aux réseaux sociaux, vous vous endormez et vous réveillez avec votre smartphone ? Attention, vous souffrez peut-être de notre mal du siècle : l’hyperconnexion ! C’est le moment d’adopter la digital detox, ou sevrage numérique, pour ne pas tomber dans la cyberdépendance, véritable addiction qui peut mener jusqu’au burnout.

Reconnaître les signes de l’hyperconnexion

La surutilisation d’internet devient problématique lorsqu’elle engendre des difficultés d’ordre psychologique, social ou professionnel. Certains signes peuvent vous alerter :

  • Vous faites passer internet devant vos activités ou vos relations réelles
  • Vous ressentez une sensation de mieux-être et d’apaisement en surfant sur le web
  • Vous devez augmenter le temps passé en ligne afin de ressentir ces effets d’apaisement
  • Vous ressentez un symptôme de manque lorsque vous êtes offline
  • Vous mentez à vos proches concernant votre temps passé sur le net
  • Vous ne parvenez pas à réduire ou à contrôler le temps passé en ligne

Une addiction qui peut être lourde de conséquences

Souffrez-vous de ces symptômes physiologiques liés à la surconsommation d’internet ?

Migraines chroniques, sécheresse oculaire, syndrome du canal carpien, maux de dos, alimentation et sommeil irréguliers.

Et au niveau psychologique, connaissez-vous ces symptômes de cyberdépendance ?

Sentiment de vide intérieur, d’anxiété ou encore d’irritabilité quand la connexion vient à manquer. Sentiment de culpabilité ou de honte à passer autant de temps en ligne.

Dans les cas les plus graves, vie familiale ou professionnelle peuvent être mises en péril : perte d’emploi, divorce, isolement social ou encore difficultés financières pour les addicts aux jeux en ligne.

Burnout, dépression, voire suicide sont les conséquences ultimes si l’addiction n’est pas traitée à temps.

Si oui, il faut agir !

La digital detox : déconnecter pour reconnecter avec soi-même

Dans les cas de dépendance extrême, un suivi psychologique et un accompagnement thérapeutique peuvent s’avérer nécessaires. Cependant, pour la plupart d’entre nous, une prise de conscience de notre surexposition et une démarche de déshabituation peuvent largement suffire. À l’action !

Très en vogue, nouveau business des voyagistes,les séjours de sevrage technologique vous offrent une pause digital detox loin de la frénésie numérique. Au programme : yoga, méditation, sophrologie, coaching psycho-comportemental et activité physique viendront remplacer vos loisirs connectés.

De chez vous déjà, vous pouvez suivre ces quelques astuces au quotidien pour éviter l’overdose :

  • Passez offline durant les repas et la nuit
  • Ne surfez plus sur votre smartphone pour vous endormir ou en vous réveillant
  • Utilisez des applications qui vous permettront de limiter votre temps de connexion : Moment, Phone detox, FlipD
  • Coupez les notifications et n’hésitez pas à passer en mode avion quand vous ne souhaitez pas être dérangé
  • Décidez en famille d’une journée par semaine où tout le monde se déconnecte et range ses appareils. Profitez-en pour organiser des sorties qui plairont à tous
  • Coupez la synchronisation entre votre ordinateur perso et votre ordinateur pro
  • Pratiquez la méditation au quotidien (offline bien entendu) et utilisez des exercices de respiration qui vous aideront à vous reconnecter à vous-même.

Le sevrage numérique à considérer, plus qu’un effet de mode

Fin 2016, Le CRÉDOC (Centre de Recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de vie) a publié son étude annuelle « Baromètre du numérique ». 63 % des 12-24 ans ne peuvent pas « se passer 3 jours d’Internet sans que ça leur manque ». 14 % des internautes de 12 ans et plus se sentent en manque au bout de quelques heures.

Sans devenir pour autant technophobe, votre vie sera tout de même bien plus épanouie si vous osez débrancher le wifi pour vous reconnecter à vous, au présent, dans l’ici et maintenant.