01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
Découvrez les véritables vertus de la vitamine C
Par Valentin 26/10/2016 Vu 3860

Quels sont ses effets thérapeutiques avérés sur notre santé ?

Une forte carence en vitamine C, ou acide ascorbique, se traduit par des hémorragies multiples des gencives à la peau, signes cliniques du scorbut. C’est dire si cette vitamine, apportée exclusivement par notre alimentation, nous est vitale et a des effets avérés sur notre corps. Si plus personne ne doute des véritables risques de santé encourus en cas de carence, certaines vertus de la vitamine C sont encore méconnues.

Vitamine C, vertus reconnues et idées fausses

La vitamine C recouvre plusieurs fonctions dans l’organisme :

  • Elle booste le système immunitaire en renforçant les cellules qui nous défendent des agressions extérieures. Néanmoins, les études ne reconnaissent ni son action préventive ni curative contre le rhume ou la grippe. Tout juste lui reconnaît-on un rôle dans la réduction des symptômes.
  • Elle favorise l’absorption du fer contenu dans les végétaux. C’est cette alliance vitamine C - fer qui, en réalité, réduirait la sensation de fatigue.
  • Elle agit surtout en antioxydant et limite la production des substances responsables du vieillissement, les radicaux libres.
  • Comme elle active également la production du collagène, une protéine qui améliore la souplesse et la résistance de la peau, elle prévient l’apparition des rides. Le collagène est également indispensable à la formation du tissu conjonctif des os et des ligaments, ainsi qu’au processus de cicatrisation des plaies.

Si ces vertus sont dûment reconnues, d’autres sont sujettes à caution. L’action directe de la vitamine C dans le traitement des cancers n’a jamais été démontrée, malgré les recherches de Linus Pauling, ni dans la prévention des maladies cardio-vasculaires ou des allergies. Ce qui indubitable, c’est que la vitamine C participe au bon fonctionnement du corps en général.

Quels aliments privilégier pour couvrir ses besoins journaliers en vitamine C ?

L’organisme humain aurait perdu sa capacité à synthétiser cette vitamine au cours de l’évolution. La seule source possible pour combler nos besoins journaliers reste une alimentation équilibrée, riche en fruits et légumes frais. Certains se révèlent néanmoins plus intéressants, car leur apport est plus important. Citons quelques champions de la vitamine C comme le poivron rouge, la papaye, le kiwi, l’orange, le brocoli, les choux de Bruxelles ou les fraises. Très fragile, cette vitamine s’altère facilement, car elle est sensible à la chaleur, la lumière et l’air. Les aliments doivent être stockés le moins longtemps possible. Mieux vaut les consommer crus, sans les éplucher, ou préparés à la dernière minute, après une cuisson douce. Quant aux recommandations françaises, elles préconisent un apport de 110 mg par jour pour un adulte, et de 60 à 100 mg pour un enfant. L’apport mérite d’être augmenté pour les fumeurs, les femmes enceintes ou allaitantes et les personnes âgées.

En cas de surdosage avéré, quels effets sur la santé ?

En cas de doses supérieures à 2 g par jour, quelques désagréments peuvent survenir : selles molles, diarrhées et troubles intestinaux. Certaines études évoquent même un risque accru de calculs rénaux. Une raison de plus pour privilégier une alimentation équilibrée, sans supplémentation injustifiée.