01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
Conseil de Bastien : profitez des probiotiques du Kombucha
Par Elise 23/11/2018 Vu 1805

Je vous révèle les secrets de cette boisson fermentée faite maison

Vous avez sans doute découvert, tout comme moi, l’existence du Kombucha dans les magasins bio. Cette boisson devenue à la mode se décline désormais dans différentes saveurs. Mais si vous voulez profiter des probiotiques contenus dans ce délicieux thé fermenté, mieux vaut opter pour une recette maison. Je vous livre mes conseils pour faire grandir votre propre « scoby ».

Découvrez le Kombucha, concentré de probiotiques venu d’Asie

Quand un ami m’a fait goûter son Kombucha pour la première fois, j’ai été séduit avant même de connaître les bienfaits produits par cette étrange boisson. Si vous ne l’avez jamais goûté qu’en bouteille, sachez que le breuvage originel est une fermentation de thé noir ou vert, le plus souvent réalisée dans un bocal.

Le Kombucha est originaire d’Asie de l’Est. Même s’il est souvent désigné comme un champignon du thé, il s’agit en réalité d’un mélange de bactéries et de levures. Les Nord-Américains lui ont donné le nom de « scoby » pour « symbiotic colony of bacteria and yeast ».

Comment distinguer les vrais bienfaits du Kombucha ?

Le Kombucha a tellement eu le vent en poupe qu’on a attribué à cette boisson acidulée toutes les vertus. On peut parfois lire que ce précieux liquide serait capable de guérir des maux aussi divers que les troubles digestifs, la calvitie ou même le cancer. Aucune étude n’est venue prouver ces allégations.

Cependant, le Kombucha semble reconnu pour être un anti-inflammatoire, antioxydant et immunostimulant plutôt efficace. Honnêtement, ma raison numéro un de boire du Kombucha quotidiennement est son goût délicieusement acidulé et pétillant !

Mes conseils pour réussir la préparation de votre propre Kombucha

Pour pouvoir faire fermenter du thé chez vous, il faut d’abord vous procurer un scoby, c’est-à-dire une « mère de Kombucha ». Pour moi, l’opération a été très simple puisqu’un ami m’a tout simplement donné une souche. Le Kombucha pousse en couches, comme un mille-feuille. La plus récente se trouve sur le dessus et est facilement identifiable, car elle est de couleur plus claire. Sinon, vous pouvez faire pousser vous-même votre scoby en laissant fermenter une boisson de kombucha du commerce. Faites attention à ce qu’il ne soit pas pasteurisé, sinon cela ne fonctionnera pas. Vous pouvez enfin acheter une souche de Kombucha dans certaines boutiques spécialisées.

Ensuite, la recette est enfantine. Faites infuser deux cuillères à soupe de thé noir ou vert dans un litre d’eau bouillante. Laissez refroidir et versez dans un bocal, puis ajoutez 70 g de sucre en poudre blanc. Versez ensuite le liquide dans lequel baigne votre souche, puis votre scoby, en veillant à garder le côté le plus clair sur le dessus. Recouvrez le bocal d’un torchon. Vous n’avez plus qu’à laisser fermenter une dizaine de jours avant de pouvoir goûter votre Kombucha et préparer une nouvelle tournée !

Deux contre-indications à la boisson faite maison

Notez bien que le thé de kombucha est fermenté grâce au sucre : il s’agit donc d’une boisson alcoolisée ! Aucun risque d’ébriété cependant, car votre préparation ne contient que 2 % d’alcool environ. Enfin, veillez à ne pas conserver votre kombucha dans un récipient métallique. Les bactéries pourraient absorber des métaux lourds et toxiques. Préférez un bocal, ou une bouteille en verre une fois la boisson récoltée.