01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
Conseil de Bastien pour l’hiver : on goûte la soupe !
Par Elise 14/12/2018 Vu 277

Comment cuisiner différents potages délicieux et leurs bienfaits

J’entends parfois certaines personnes me dire qu’elles n’aiment pas la soupe. Pourtant, je vous garantis avoir fait changer d’avis tous mes proches qui ont goûté l’un de mes potages ! La liste des ingrédients et des saveurs possibles est infinie. Découvrez trois bonnes raisons de vous y mettre cet hiver pour profiter des nombreux bienfaits de la soupe. Je vous révélerai ensuite comment cuisiner ma recette préférée.

3 raisons d’aimer la soupe et d’en faire tout l’hiver !

1. La soupe est un excellent moyen de s’hydrater en hiver

Lorsqu’il fait froid, on y pense moins facilement, et pourtant, notre organisme a toujours besoin d’eau. Boire une soupe, c’est avaler au moins un quart de litre d’eau, sinon plus. Les légumes vous assurent un bon apport en fibres et en minéraux : c’est un sans-faute !

2. Préparer une soupe ne coûte presque rien

La soupe est sans doute le plat le plus simple qu’il soit à préparer. Inutile d’aller acheter des ingrédients compliqués pour l’occasion, vous pouvez réussir une préparation succulente avec les fonds de placard. Fanes de radis, reste de pâtes, de riz ou de sauce tomate : tout peut être transformé en potage !

3. Rapide et pratique à cuisiner

Vous n’avez pas besoin de beaucoup d’ustensiles : un faitout ou une cocotte, un mixeur plongeur ou un blender, et le tour est joué. Vous ne passerez pas plus d’une demi-heure à cuisiner et vous pouvez préparer vos potages pour les trois jours suivants en une seule fois. Si vous êtes un pro de l’organisation, vous pouvez même en faire davantage et congeler votre soupe en portions.

Convaincu ? Découvrez vite ma recette favorite de cet hiver.

Cet hiver, on goûte à la meilleure recette de chaudrée vegan

La chaudrée est à l’origine une soupe de poisson venue de Charente-Maritime. Puisque j’ai décidé de tendre vers une alimentation végétarienne, j’ai été enchanté de découvrir cette version 100 % vegan de la recette initiale.

Faites revenir un oignon et deux carottes, coupés en lamelles, dans un peu d’huile d’olive pendant une dizaine de minutes. Ajoutez environ 350 g de champignons de votre choix coupés en morceaux ainsi que trois branches de céleri en petits tronçons, et laissez cuire trois minutes. Coupez deux pommes de terre en petits cubes et ajoutez-les à votre préparation. Versez un bouillon cube dilué dans deux verres d’eau, deux feuilles d’algues nori émiettées, salez et poivrez. Couvrez et laissez bouillir jusqu’à ce que les pommes de terre soient tendres.

Pendant ce temps, mixez 150 g de noix de cajou que vous aurez mis à tremper au minimum pendant deux heures. Ajoutez un bouillon cube dilué dans un grand verre d’eau et deux cuillères à soupe de fécule de maïs. Versez votre crème de cajou dans la préparation et laissez mijoter sans couvercle 6 à 8 minutes. Si votre chaudrée prend une consistance trop épaisse, n’hésitez pas à ajouter un peu d’eau. En fin de cuisson, vous pouvez ajouter une ou deux cuillères de sauce tomate et un peu de jus de citron.

Une dernière astuce avant de déguster votre potage

La chaudrée vegan imite à la perfection la recette originale grâce au goût de mer qu’apportent les algues nori. Mais elle est encore meilleure avec des crackers que vous pouvez émietter sur le dessus. Si vous avez un extracteur de jus, gardez la pulpe de vos légumes pour faire vos propres crackers !