01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
Conseil de Bastien : Ne mangez pas en grande quantité l’hiver
Par Elise 02/03/2018 Vu 2509

Alimentation et froid, comment adapter vos repas ?

En hiver, on pense généralement à rester au chaud et à manger des repas assez lourds. Si la plupart d’entre nous pensent à une alimentation en plus grande quantité à cause du froid, il faut cependant veiller à ne pas tomber dans l’excès. Voici mes conseils pour une alimentation saine et raisonnable.

Adaptez vos menus selon votre activité en hiver

En hiver, notre corps dépense plus d’énergie pour réguler sa température. Il est donc primordial de lui donner les apports énergétiques nécessaires.

L’alimentation dépend bien souvent des besoins et des activités de chacun. Si vous préparez par exemple une course à pied, vous aurez évidemment des besoins nutritionnels bien plus importants qu’une personne n’ayant que peu ou pas d’activité physique.

Pour rester en pleine forme et prévenir tout coup de fatigue ou déprime liés à l’hiver, nous consommons régulièrement des baies de goji, des fruits secs ou encore du ginseng. Ces aliments sont naturellement riches en vitamines et sont réputés pour leur « effet boost ».

Pour éviter de trop grignoter entre les repas, ma famille et moi préférons manger des fruits en compote ou séchés avec notre déshydrateur. Cela permet de prendre au travail, au sport ou à l’école des fruits séchés et riches en bienfaits sans tomber dans le piège des grignotages bourratifs et néfastes.

De même, quand nous partons au ski, nous prévoyons toujours des repas plus riches pour compenser la dépense d’énergie sur les pistes.

Équilibrez vos recettes en hiver

L’équilibre alimentaire commence dès le matin avec un petit déjeuner équilibré. Ma famille et moi mangeons des fruits riches en vitamines pour un apport énergétique dès le début de journée, accompagnés de laitages et céréales.

Pour éviter tout risque de faim peu après un repas, nous veillons à manger équilibré et en quantité raisonnable.

Pour les repas, nous mettons particulièrement l’accent sur les légumes qui peuvent être préparés de nombreuses façons et qui sont très riches. Nous faisons de cette façon le plein de vitamines, nutriments et autres oxydants pour des repas savoureux. Soupes et potages font donc partie de notre alimentation hivernale.

Les poissons gras tels que le saumon ou le thon sont riches en vitamines et protéines, au même titre que le poulet ou la dinde, et les féculents favorisent l’apport de glucides. Il existe donc de nombreuses recettes pour une alimentation riche et variée en hiver, sans tomber dans l’excès et en évitant le piège des fringales.

Si l’on craque à l’occasion pour une raclette gourmande, nous évitons quand même de manger trop gras ou trop sucré le reste du temps. Ces petits écarts nous procurent un sentiment de bien-être, mais ils ne sont pas bons pour notre santé, pris trop fréquemment. Des repas trop lourds à répétition, en plus d’être difficiles à digérer, peuvent rapidement entraîner une prise de poids si l’on ne compense pas par une activité physique.

N’oubliez pas de bouger, même avec le froid !

Été comme hiver, il est vivement recommandé de pratiquer une activité physique régulière. En solo ou en équipe, il y a forcément un sport qui vous correspond. Et n’oubliez pas qu’une simple promenade à pied en famille permet de faire le plein de vitamine D sous le soleil !