01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
Conseil de Bastien : Ma salle de bain zéro déchet !
Par Elise 20/04/2018 Vu 413

Comment réussir votre transition vers une hygiène plus écologique

Vous êtes intéressé par le mouvement zéro déchet, mais ne savez pas comment mettre la révolution en œuvre dans le domaine de l’hygiène corporelle ? Je partage avec vous mes meilleurs conseils inspirés de la transition écologique que j’ai opérée dans ma propre salle de bain !

Comment notre salle de bain est la pire ennemie du zéro déchet

Quand je me suis intéressé aux initiatives zéro déchet, j’ai d’abord, comme tout le monde, changé mes habitudes alimentaires. J’ai commencé à acheter mes produits de base en vrac : graines, céréales, biscuits et même les liquides. J’ai aussi réalisé un maximum de préparations maison. Mais j’ai mis longtemps à me rendre compte que je jetais beaucoup de choses à la poubelle… dans ma salle de bain !

Et pourtant, pensez-y : cotons et cotons-tiges, papier toilette, brosses à dents, dentifrice, shampoing et gel douche dans leurs contenants en plastique… la liste des déchets que nous produisons pour faire notre toilette semble bien longue.

5 nouvelles habitudes zéro déchet faciles à adopter dans la salle de bain

1. J’ai troqué mes cotons-tiges contre un oriculi

Ni biodégradables ni compostables, nos bâtonnets en plastique sont impossibles à faire disparaître. Mon nouveau cure-oreille est un petit bâtonnet écologique, en bambou et à la pointe incurvée qui ne crée pas de bouchon !

2. Au revoir les disques de coton

Parmi les accessoires jetables de salle de bain, utiliser des cotons est une mauvaise habitude dont il est difficile de se débarrasser. Mais il existe désormais de nombreux types de disques lavables, en microfibre, en bambou, en coton… Le second effet positif est qu’ils permettent de se laver le visage seulement à l’eau, sans ajouter de produit.

3. Des bouteilles de shampoing au no-poo

J’ai découvert le no-poo en cherchant à fabriquer un shampoing écologique. Depuis, ma recette préférée consiste à mélanger simplement un petit verre de farine de pois chiche avec un peu d’eau, jusqu’à obtenir un mélange pâteux sans être trop liquide. Il suffit ensuite d’appliquer le mélange sur tout le cuir chevelu, de masser et de rincer. Ne pas oublier d’effectuer le dernier rinçage avec un mélange d’eau froide et d’un fond de vinaigre de cidre, pour rétablir le PH du cheveu !

4. Ne jetez plus votre brosse à dents

Côté dents, j’ai adopté une brosse en bambou. Elle cumule de nombreux avantages : elle est biodégradable ou compostable, ses poils en nylon ne contiennent pas de bisphénol A. Pour le dentifrice, il est possible de le fabriquer soi-même en suivant l’une des nombreuses recettes existantes. Sinon, vous pouvez opter pour un dentifrice solide, livré dans une petite boîte réutilisable.

5. Mesdames, il existe aussi des protections hygiéniques zéro déchet

Elles ont le vent en poupe depuis quelques années : les coupes menstruelles sont une alternative non jetable aux tampons. Celles qui préfèrent les serviettes hygiéniques trouveront leur bonheur avec leur version lavable en tissu.

Opérez une transition radicalement écologique !

Si vous êtes prêt à faire quelques travaux et un peu d’activité manuelle, vous pouvez réellement réduire votre empreinte. Installer des w.-c. munis d’une douchette permet de baisser à zéro votre consommation de papier hygiénique par exemple. Quant aux savons et cosmétiques, ils ont tous des alternatives saines, fabricables chez soi.