Support Téléphonique

Nos conseillers sont à
votre écoute au
01 30 08 73 30

 
01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
Conseil de Bastien : je veux devenir locavore et manger local !
Par Elise 01/02/2017 Vu 1306

Redécouvrez les produits de votre région grâce aux circuits courts

Vous voulez manger mieux ? Le locavore aussi ! C’est pourquoi il ne se contente pas du « bio », mais s’adresse directement aux producteurs de sa région. Privilégier les circuits courts, c’est consommer des produits plus sains, cultivés au niveau local. J’ai été rapidement séduit par ce rapport plus authentique à la nourriture, et je vous explique pourquoi ! Et vous, locavore ou distavore ?

Être locavore, ça consiste en quoi au juste ?

Un locavore est un adepte du locavorisme… mais encore ? C’est un défenseur et consommateur de nourriture produite localement !

Si vous cherchez à manger sain, sans pesticides ou OGM, vous vous êtes sans doute retrouvé face à ce dilemme : un muesli bio et issu du commerce équitable, mais dont l’avoine vient de Russie et le chocolat du Pérou, le tout transformé en Espagne, pour enfin être vendu dans votre supermarché !

Finalement, produire des tomates en plein hiver ou à l’autre bout du monde est peu écologique… Alors quelle serait la solution ?

Ces 3 arguments vous donneront envie de manger plus local !

Si vous tenez, comme moi, à la qualité de ce que vous mettez dans votre assiette, vous serez séduit par le locavorisme en découvrant les trois grands avantages qu’il apporte !

  • 1. Le locavorisme, c’est bon pour l’économie
  • 2. Être locavore, c’est agir pour l’environnement
  • 3. Le locavorisme : pour rester en bonne santé !

En permettant un circuit court entre le producteur et le consommateur final (vente directe ou avec un seul intermédiaire), vous participez à un système économique plus juste : vous ne payez que le prix de la production, et le producteur local reçoit plus d’argent. Ce bénéfice lui permet de pratiquer une agriculture raisonnée.

Agriculture biologique et production locale, un duo gagnant pour la planète !Moins de pesticides, moins d’énergie dépensée pour les serres, moins de transport… Et, cerise sur le gâteau, devenir locavore c’est réduire sa production de déchets, grâce à l’absence d’emballages !

Si vous choisissez des produits locaux ET biologiques, vous évitez d’absorber des pesticides, produits chimiques et OGM. Mais en plus, les aliments locaux sont bien meilleurs pour la santé ! Vos fruits et légumes sont cueillis à maturité, ils sont donc beaucoup plus riches en vitamines et micronutriments.

Comment fait le locavore pour acheter local ?

« Je veux devenir locavore, mais dans mon supermarché je ne trouve pas de produits locaux », pensez-vous peut-être. Et vous avez raison, les boutiques locales sont encore rares en France. Alors, tournez-vous, comme je l’ai fait, vers les AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) !

Elles réunissent des consommateurs et des producteurs de la région, et vous en avez sûrement une près de chez vous ! Le concept est simple : vous pouvez y acheter chaque semaine un panier de fruits et légumes de saison. Selon votre lieu de vie, vous pourrez aussi trouver des fromages, vins, confitures et autres produits locaux.

Profitez-en pour découvrir les produits de votre région !

« Mais alors je ne choisis pas ce que je mange pendant la semaine ? »

Cela dépend de votre AMAP. Mais personnellement j’adore aller chercher mon panier hebdomadaire avec ma fille et avoir la surprise de ce qu’il contient ! Cela nous incite à varier notre alimentation et à découvrir de nouvelles recettes pour cuisiner des légumes parfois oubliés !