01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
Conseil de Bastien : comment je choisis un sapin en bon écolo
Par Elise 30/11/2018 Vu 107

7 arguments parfois étonnants pour un arbre de Noël vraiment vert

6 millions de sapins sont consciencieusement choisis chaque année par les Français. Et près de 85 % des foyers optent pour un sapin naturel. Mais est-ce vraiment écolo ? Alors si, comme moi, vous avez envie d’un arbre de Noël écoresponsable, lisez ces 3 arguments que peindront vos fêtes en vert.

Les secrets pas très écolo du sapin artificiel

Un peu la mort dans l’âme, j’étais d’abord résolu à acheter un sapin artificiel. Mon postulat ? Investir une fois pour toute dans un arbre de Noël réutilisable presque à l’infini, moins onéreux, et qui ne nécessite pas chaque année l’abattage de millions de sujets, de transport et de recyclage.

Or deux évidences se sont imposées :

  • Un sapin artificiel, composé notamment de PVC et d’aluminium, est fabriqué à partir de dérivés de pétrole, une énergie polluante et non renouvelable. En outre, les épines contiennent également des microparticules de plomb.
  • Ces matières sont potentiellement nocives pour la santé, notamment lorsqu’elles sont placées à proximité d’une source de chaleur (ah, les jolies guirlandes !), puisqu’elles dégagent des composés organiques volatils, classés comme cancérigènes.

Convenez qu’on trouve mieux comme arguments écologiques.

Faut-il préférer un sapin naturel ?

La réponse se fait tout en nuances. Si l’on considère simplement l’énergie et les ressources consommées pour la production de cet arbre, la balance verte ne penche que légèrement pour le sapin naturel. Cette balance pointe réellement en faveur de ce sapin lorsqu’on y ajoute le bilan carbone : on estime qu’un sapin de 1,50 m contribue à dépolluer 3 kg de CO2 de l’atmosphère.

Mais pour conserver un bénéfice carbone, c’est toute la chaîne de vie de l’arbre qui doit être vertueuse :

  • Mieux vaut choisir un arbre issu d’une filière française, voire locale pour éviter des transports longs et polluants 
  • Certaines filières sont certifiées en « forêts durables » : les conditions de gestion des sols et production respectent un cahier de charges plus écologiques 
  • Le sapin doit être recyclé plutôt que brûlé, pour éviter que sa combustion ne ruine son bilan en CO2.

Sachez qu’il existe également des enseignes qui louent des sapins naturels en pot : ils peuvent donc être replantés après les fêtes !

Mon arbre de Noël vert ? Celui que l’on n’attendait pas !

Ce sont finalement mes enfants qui ont trouvé la meilleure option écolo pour notre arbre de Noël : un sapin DIY en matériaux de récup ! Quelques clics sur internet nous ont suffi pour nous donner des idées déco très sympas et durables.