01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
Conseil de Bastien - Comment bien choisir son déshydrateur ?
Par Elise 09/11/2018 Vu 2105

Une méthode de conservation saine des aliments

Nous avons depuis quelque temps, ma femme et moi, investi dans un déshydrateur. Il nous permet de réaliser un mode de conservation saine. Cet appareil sèche différents aliments tout en préservant leurs qualités gustatives et nutritionnelles. Je me suis bien renseigné, vous imaginez,avant de choisir le modèle le plus adapté à nos besoins.

Le déshydrateur, un allié écolo du 0 gaspillage

Le système de séchage permet l’évaporation de l’eau des ingrédients tout en conservant leurs saveurs et qualités nutritionnelles. Nous conservons ainsi la nourriture durant plusieurs mois, cela évite pas mal de gaspillage.

Je fais le plein de fruits et légumes de saison pour concocter d’originaux encas selon nos envies. Mes enfants adorent !

Je sèche aussi en même temps de la viande ou du poisson, les goûts et les odeurs ne se mélangent pas. Mais ceux-ci seront cuits au préalable pour éviter les bactéries.

Je prépare également en été des bocaux d’herbes aromatiques, avec lesquelles je pourrai parfumer mes plats durant tout l’hiver.

Le déshydrateur m’offre plus de liberté dans ma cuisine, certains ingrédients seront même réhydratés en absorbant l’humidité présente dans mes plats.

Comment bien choisir son appareil de déshydratation

Le choix du modèle de déshydrateur n’a pas été évident.

Le budget est évidemment un critère important. Les premiers prix se situaient aux alentours de 60 €. Nous n’avons pas choisi ce type d’appareil. Ces modèles ne présentent pas de fonction thermostat ni minuteur. Ils sont pour la plupart peu puissants, avec un séchage vertical. Cela impose une surveillance, puisqu’il faut alterner la position des plateaux pour obtenir un séchage uniforme. C’est parfait pour commencer, mais pas quand on veut l’utiliser fréquemment et de manière plus pointue.

Notre déshydrateur est équipé du système de séchage horizontal, qui ventile de manière homogène la totalité du caisson.

Nous l’utilisons au moins 2 fois par mois, pour éviter le gaspillage. C’est pourquoi nous avons préféré un appareil pratique, équipé d’un thermostat et d’un minuteur.

Je peux donc régler la température souhaitée, ce qui n’est pas le cas dans les modèles plus bas de gamme, qui chauffent souvent au-delà de la température préconisée pour une alimentation vivante. Je règle également le minuteur et je peux ainsi vaquer à d’autres occupations sans surveiller mes ingrédients. L’appareil s’arrêtera en temps voulu.

Les aliments doivent être déshydratés à une température comprise entre 30 et 50 °C, pour préserver les nutriments, vitamines, enzymes qui sont dénaturés au-delà. Cela nécessite du temps. Bien que le modèle à 5 plateaux aurait été moins encombrant sur mon plan de travail, j’ai choisi celui à 9 plateaux. Cela m’évite de devoir effectuer systématiquement plusieurs fournées pour contenter ma petite famille gourmande.

Quant à la matière des plateaux nous avons opté pour de l’inox. Sa durée de vie est plus importante que le plastique. Ils sont faciles à entretenir et surtout sont exempts de perturbateurs endocriniens. Ma femme apprécie aussi le côté plus élégant de cette matière.

Nos amis ont préféré opter pour du plastique, l’appareil étant un peu moins cher, mais ils ont été vigilants à ce qu’il ne contienne pas de BPA.

Divers séchages pour une bonne conservation

Il existe également un système de déshydratation très écologique qui utilise l’énergie solaire. Mais les différentes contraintes qu’il impose ne sont pas pratiques pour l’usage qu’on en fait. On peut l’utiliser uniquement par temps ensoleillé. Il ne dispose pas de minuteur, donc nécessite une surveillance, et qui plus est il est difficile de contrôler sa température intérieure. Ce qui n’est pas idéal pour obtenir des aliments sains.

L’autre alternative aurait été d’acheter un déshydrateur infrarouge, son rayonnement est comparable à celui émis par le soleil. Il serait idéal pour le séchage de la viande ou du poisson et propose également l’utilisation en mode traditionnel. Mais il reste un peu cher et ma femme a jugé qu’un tel investissement n’était pas nécessaire pour notre utilisation.