01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
Conseil de Bastien : améliorer le sommeil avec le repas du soir
Par Elise 03/05/2019 Vu 1123

Adapter son alimentation pour lutter contre l’insomnie et retrouver des nuits paisibles

Les problèmes de troubles du sommeil sont relativement fréquents en France. Ma femme en a également souffert. Ces insomnies se sont avérées très handicapantes au quotidien. C’est à ce moment-là que nous avons découvert toute l’importance de notre alimentation le soir. Nous avons ainsi adapté notre repas pour que ma femme retrouve des nuits paisibles.

Les troubles du sommeil, un handicap au quotidien

Ma femme a vécu une période difficile lors de laquelle elle a souffert de troubles du sommeil. Les réveils furent très difficiles à ce moment-là. De gros coups de fatigues ont perturbé ses journées avec une diminution de l’attention et de la concentration, ce qui s’est ressenti dans son travail. Elle devenait plus irritable par manque de sommeil et faisait preuve de moins de patience avec les enfants.

Il a fallu agir pour retrouver des conditions de vie normale. Un diététicien nous a alors expliqué les mécanismes du sommeil ainsi que l’impact de l’alimentation sur celui-ci. Le sommeil comprend différents cycles durant la nuit, le passage naturel d’une phase à l’autre peut être influencé par des facteurs physiologiques.

La présence de suffisamment de sérotonine va réguler le sommeil, au contraire la dopamine va le perturber. La fabrication de ces neurotransmetteurs dépend de la concentration sanguine en certains acides aminés, entre autres le tryptophane pour la sérotonine et la tyrosine pour la dopamine. Ceux-ci se trouvent plus ou moins présents dans différents aliments, d’où l’importance du repas du soir sur notre sommeil.

Comment adapter le repas du soir pour retrouver le sommeil

Nous avons revu la conception de notre dîner pour que ma femme puisse retrouver un sommeil réparateur. Notre repas du soir s’avère plutôt léger. La digestion produit de la chaleur et le corps n’est pas suffisamment refroidi pour un bon sommeil lorsque le repas est riche en calories.

Je prépare parfois des légumineuses, lentilles, pois chiche pour leur richesse en tryptophane. Les graines de citrouille, courge, sésame et la noix de cajou contiennent également une quantité élevée de cet acide aminé. Ceux-ci agrémentent nos plats de riz, pâtes ou pomme de terre.Les glucides contenus dans les féculents facilitent l’entrée du tryptophane dans le cerveau par la libération d’insuline, qui va détourner les acides aminés en compétition. Le pain en fait partie également.

On apprécie aussi le poisson gras) au dîner. Il est riche en oméga 3 qui vont favoriser l’action de la sérotonine. Certains cofacteurs comme le zinc, le fer, le magnésium, le calcium et la vitamine B et C interviennent sur la conversion optimale du tryptophane en sérotonine. Il s’avère donc important de faire en sorte d’avoir une alimentation équilibrée.

Ma femme aime terminer son repas par un fruit. Ils présentent d’une part un indice glycémique moyen à élevé, et d’autre part leur teneur en vitamines et minéraux rééquilibre d’éventuelles carences responsables d’insomnies. Elle privilégie souvent les bananes, dattes ou mangues, qui de plus ont une teneur élevée en tryptophane.

Nous évitons donc, le soir, tous les aliments riches en protéines (viandes, fromage, charcuterie…) puisque celles-ci contribuent à la synthèse de la dopamine. Elle évite bien entendu aussi de consommer du café ou de l’alcool, qui perturbent fortement les cycles du sommeil.

Le lait chaud apaise-t-il nos nuits ?

On entend souvent qu’un bon bol de lait chaud aiderait à s’endormir. Ma femme n’a pas constaté d’effets positifs à ce sujet. Il contient effectivement des tryptophanes, mais pas en quantité suffisante par rapport à d’autres acides aminés qui le composent. Ceci dit, il reste un aliment nutritif intéressant.