01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
Conseil de Bastien : 3 idées land art que mes enfants adorent
Par Elise 03/08/2018 Vu 4

Comment transformer une balade familiale en créations nature 100 % récup

Lorsque mes enfants rentraient d’une promenade familiale en pleine nature, leurs poches regorgeaient de mille et un trésors — pommes de pin, cailloux et autres feuilles sèches — qu’on devait stocker sans savoir quoi en faire. Et puis, j’ai découvert le land art et ses œuvres conçues à partir de matériaux naturels. Depuis, nos glanage et cueillette se transforment en créations de plus en plus abouties, alors qu’elles partaient de quelques idées toutes simples.

Le secret des idées déclinables à l’infini ? Le mandala land art

Pour faire nos premiers pas en land art, nous avons tenté de reproduire ce que mes enfants adorent colorier, les mandalas. Un« travail » parfait pour permettre aux enfants de se recentrer et d’oublier la télé.

Nous avons commencé modestement avec 2 ou 3 matériaux différents, en grand nombre, pour ensuite les disposer joliment en cercles concentriques. Petit effet garanti avec peu de moyens ! Très vite, nous nous sommes passionnés : nos recherches ont été plus réfléchies. Couleurs, matériaux, tailles, les contrastes sont innombrables et source de nouvelles inspirations. En bord de mer, ramassez coquillages et galets que vous ordonnez simplement sur le sable. En forêt, mariez branchages, écorces, glands ou pommes de pin sur un lit de feuilles.

Au fur et à mesure de nos expériences, nous avons augmenté la complexité des rosaces en multipliant le nombre de cercles ou de matériaux à l’intérieur du même cercle pour créer des motifs plus complexes.

Créez des suspensions land art pour marquer les saisons

Très simples à réaliser, ces suspensions décoratives s’invitent à l’intérieur de la maison ou cloisonnent les espaces extérieurs. Le principe consiste à accrocher divers éléments naturels à une branche sèche que l’on peut suspendre au mur, ou même à une branche d’arbre au jardin. Les différents matériaux — pommes de pin, feuilles et fleurs séchées, pierres, écorces, etc. — sont attachés à cette branche grâce à des liens — ficelle de couleur, corde, fil de pêche... Mariez tous ces éléments, selon les saisons et les envies. Variez le nombre d’éléments par lien, la longueur des attaches, les couleurs, les textures.

  • En hiver, suspendez aux fenêtres marrons, pommes de pin, anis étoilés, petits branchages secs assemblés en étoiles, branches de sapin, rondelles d’orange séchées...
  • En été au jardin, accrochez brins de lavande, galets, plumes, feuilles et fleurs, baies séchées, liane de vigne vierge… Mes enfants adorent y ajouter quelques grelots qui tintinnabulent gaiement au moindre souffle du vent.

Lorsque les enfants découvrent leurs fantastiques silhouettes

Petits, mes enfants adoraient « construire » leur silhouette. À partir de leurs contours dessinés à la craie, ils partaient à la chasse aux matériaux pour reproduire un jumeau naturel. Des cailloux pour un pull, de la mousse pour symboliser la peau, des feuilles pour les cheveux, des baies pour les yeux, des pommes de pin allongées pour les doigts… L’essentiel consiste à respecter les formes délimitées. Et les silhouettes d’animaux ont complété cette première étape un peu narcissique !

Notre plus grand défi ? Recréer un squelette de dinosaure en pierres blanches, repéré sur le site d’une artiste contemporaine. La sélection des pièces adaptées nous a tenus en haleine quelques semaines, mais le résultat les a conquis.

Immortalisez vos créations : ajoutez un atelier photographie

Art souvent indissociable du land art, la photographie s’impose comme la mémoire d’une création par essence éphémère. À la satisfaction d’avoir fini une œuvre s’ajoute le bonheur, à nous parents, d’en garder une trace. Appareil photo ou simple smartphone, les enfants apprennent à choisir l’angle, le cadrage, la couleur ou le noir et blanc, pour magnifier leur travail.