01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
Cet hiver, dégustez le panais et profitez de ses bienfaits
Par Elise 19/02/2018 Vu 1350

Réhabilitez ce légume racine aux vertus santé méconnues

Si les choux, poireaux et autres potirons saturent votre assiette, apportez-y un peu de fantaisie grâce au panais. L’avantage de ce légume racine d’hiver ? Être à la fois gourmand, avec un petit goût de noisette vraiment délicieux, et prodiguer de nombreux bienfaits santé. Allié idéal pour conserver ligne et énergie, ses vertus finiront de vous convaincre.

Savourez la douceur du panais sans complexe (ou presque)

Les gourmands vont l’adorer. Ce légume, proche de la carotte, possède une saveur sucrée qui en fait l’ami des petits et grands. Délicieux en purée ou en soupe, il charme les papilles tout en ne contenant que 55 calories pour 100 grammes. Il trouve donc parfaitement sa place dans un régime minceur. Cerise sur le gâteau ? Il constitue une bonne source de fibres insolubles, ce qui le rend rassasiant tout en facilitant la digestion et le transit.

Seul bémol, il apporte plus de glucides que la carotte : les personnes diabétiques doivent en consommer avec modération. Une solution ? Mélangez carotte et panais râpés en quantités équivalentes.

Comment le panais dispense ses bienfaits à toute la famille

Cet aliment constitue une bonne source de vitamines. Il est riche en vitamines B1, B5, B6 et surtout B9 ou acide folique, particulièrement bénéfique au développement cellulaire du fœtus. Cette vitamine, souvent proposée en supplémentation aux femmes enceintes, joue un rôle déterminant dans la production du matériel génétique.

Ce légume contient également une quantité intéressante de vitamine C, indispensable au bon fonctionnement du système immunitaire. Enfin, il apporte oligo-éléments et minéraux, notamment du potassium, puisque 100 g de panais suffiraient à couvrir nos besoins quotidiens.

Le secret du panais ? Des substances anti cancérigènes à l’étude

Le panais est un légume particulièrement intéressant en termes de prévention de certains cancers :

  • Sa teneur en fibres insolubles le classe parmi les aliments à privilégier dans la prévention du cancer du côlon ;
  • Il renferme de l’apigénine et des polyacétylènes, dont le falcarinol, deux antioxydants qui permettraient de ralentir la progression des cellules cancéreuses.

Comment intégrer facilement le panais dans son alimentation quotidienne ?

Simple à cuisiner, le panais se décline aussi bien cru que cuit. Râpé en crudité ou en purée, il se consomme parfaitement seul. Il peut également se glisser dans une potée à l’instar d’un navet ou dans un gratin dauphinois en alternance avec la pomme de terre.Il se déshydrate également facilement pour se déguster en délicieuses chips.

Sur les étals, vous le trouverez de septembre à mars, mais sa pleine saison se situe en janvier/février. Choisissez-le bien ferme, et surtout sans taches.

Découvrez pourquoi tout est bon dans ce légume racine

Comme pour la carotte, la présence des fanes constitue un gage de fraîcheur pour le légume. Vous pouvez d’ailleurs les cuisiner de la même manière, en soupe ou pour donner du goût à un bouillon. Une idée pour consommer le panais avec zéro déchet.