01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
Carence en potassium : comment l’éviter ?
Par Elise 20/05/2019 Vu 923

Quels sont les symptômes de l’hypokaliémie et quels aliments la préviennent ?

Le potassium est un minéral essentiel faisant partie de la famille des électrolytes qui participe au bon fonctionnement de notre corps. Lorsqu’une carence est détectée, on parle alors d’hypokaliémie. Cette dernière provoque des symptômes tout d’abord discrets, puis plus visibles. On observe alors des crampes musculaires ou même des troubles cardiovasculaires. Quels sont alors les aliments à privilégier pour éviter cette carence, et dans quels cas vous supplémenter en potassium ?

Quels sont les signes d’un manque de potassium ?

Il faut tout d’abord savoir qu’une carence en potassium provient rarement de l’alimentation. Celle-ci est généralement due à des troubles digestifs aigus, ou à un dysfonctionnement rénal, le plus souvent associé à la prise de diurétiques. Certains médicaments comme les laxatifs pris en grande quantité, l’insuline ou le salbutamol peuvent eux aussi induire une hypokaliémie.

La carence en potassium avérée est caractérisée par l’apparition de crampes, et plus généralement de douleurs musculaires, associées à une grande fatigue. Le potassium est un élément qui permet la contraction des muscles, y compris le cœur, donc. C’est pourquoi dans certains cas, un trop grand manque de ce minéral essentiel peut entraîner des troubles cardiaques.

Comment vous soigner en cas de carence ?

Lorsqu’un déficit de potassium est diagnostiqué par un médecin, celui-ci vous prescrira directement un traitement à suivre. Par voie orale ou en intraveineuse, il a pour but de rétablir un niveau normal de potassium dans votre organisme. Vous retrouverez alors rapidement votre forme, et vos douleurs musculaires n’auront plus lieu d’être.

Si vous souffrez de diarrhée chronique ou de vomissements persistants, il peut être judicieux d’adapter votre alimentation. Favorisez ainsi les aliments riches en potassium, dans le but de prévenir un possible manque. Les troubles digestifs aigus sont effectivement l’une des premières causes de la perte trop importante d’électrolytes.

Comment éviter un manque de potassium dans l’organisme ?

Sachez que l’apport recommandé par l’EFSA se situe entre 3,5 et 4 g de potassium par jour pour un adulte. Pour optimiser vos apports et prévenir une éventuelle carence : composez vos menus avec des légumineuses et des pommes de terre ! Pensez aussi aux kiwis, bananes et châtaignes, aux aussi riches en potassium.

Préparez-vous donc un bon jus banane-kiwi avec un extracteur de jus pour faire le plein de vitamines et de potassium. Autrement, découvrez de nouvelles recettes à base de légumineuses dans notre sélection de livres de cuisine pour toujours plus d’inspiration en cuisine.

En l’absence de symptômes, abstenez-vous de vous supplémenter

Il faut bien sûr être vigilant aux carences, mais aussi aux excès de potassium. C’est d’ailleurs pourquoi les compléments alimentaires vendus en libre-service n’en contiennent qu’une faible quantité. Une hyperkaliémie peut aller, dans les cas les plus extrêmes, jusqu’à provoquer des troubles d’arythmie cardiaque, voire un arrêt cardio-respiratoire. Cependant, à moins d’un défaut rénal, les risques d’une hyperkaliémie liée à l’alimentation sont faibles.