01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
​Conseil de Bastien - En automne je fais une cure de moringa
Par Vanessa 26/11/2019 Vu 145

Un super-aliment aux super pouvoirs dans mon alimentation

Antioxydant, hyperprotéiné, nettoyant, purifiant, vitaminé… on ne compte plus les pouvoirs du moringa sur l’organisme. Alors, dès les premiers signes de fatigue qui surviennent à l’automne, à la maison on fait une petite cure de ce super-aliment totalement naturel. Je l’intègre dans l’alimentation quotidienne, en poudre, en feuilles fraîches et même en huile. Je vous présente mon nouvel atout vitalité.

Découvrez tous les bienfaits d’une cure de moringa

C’est au cours d’un voyage dans le Kerala que j’ai mangé du moringa pour la première fois. Notre hôte avait ajouté des petites feuilles rondes de cet arbre dans la sauce de son curry de poissons.

En Inde, on le consomme depuis toujours et il fait partie des composants essentiels de l’ayurveda, la médecine millénaire indienne.

Le moringa est un arbre qui pousse dans les régions subtropicales. Les locaux l’appellent parfois « arbre de vie », car il est réputé pour ses très nombreuses vertus pour la santé. Dans le moringa, tout est bon : les fruits qui ressemblent à de grandes gousses oblongues, les graines, les feuilles et même les fleurs.

J’ai relevé les bienfaits notables de ce super-aliment connu pour :

  • Son pouvoir anti-inflammatoire et antibactérien
  • Son action neuroprotectrice
  • Sa richesse en acides gras pour lutter contre les maladies cardiovasculaires
  • Sa concentration en vitamines A, C, E et B pour doper la vitalité
  • Sa forte teneur en calcium, potassium, magnésium, fer, manganèse, sélénium… pour reminéraliser l’organisme
  • Son action de réduction du glucose sanguin qui peut être intéressant pour les diabétiques.

Comment je prépare ma cure de moringa ?

Les changements de saison sont les meilleurs moments pour faire des cures énergisantes, et plus particulièrement à la sortie de l’été comme à la sortie de l’hiver. Chez nous, on suit la cure de moringa pendant 3 ou 4 semaines, le temps nécessaire pour chasser le petit coup de fatigue passager.

Il existe plusieurs façons de consommer le moringa, même si les fruits frais et les fleurs sont plus difficiles à trouver sur le marché. À la maison, on varie les plaisirs, alors j’achète mon moringa sous forme de poudre, de graines et de feuilles, le tout en agriculture bio. C’est encore sur internet que vous trouverez le plus de choix.

Voici comment je le prépare :

  • Les feuilles de moringa séchées : je fais infuser des feuilles dans une théière pour une infusion que je bois tous les soirs après le dîner.
  • La poudre de moringa : je l’incorpore à des sauces de salade ou encore dans des plats chauds qu’elle viendra relever de son petit goût poivré.
  • Les graines de moringa : elles peuvent se consommer comme des noix ou encore rôties pour accompagner des pâtes ou du riz.

L’huile de moringa est également reconnue pour ses propriétés cosmétiques et s’utilise en soin adoucissant pour le visage comme en masque pour les cheveux.

Dégustez un smoothie aux pouvoirs tonifiants au petit-déjeuner

Le matin au petit-déjeuner je prépare un smoothie tonifiant pour toute la famille. Je mixe dans un blender 50 cl de lait d’amande, 4 bananes, 2 cuillers à café de moringa en poudre et 2 cuillers à soupe de sirop d’agave. Coup de fouet garanti pour bien démarrer la journée !