01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
Apprenez les vraies causes des ballonnements d’intestin !
Par Elise 21/12/2016 Vu 1688

Les déclencheurs surprenants des troubles de la digestion et des flatulences

Les problèmes de digestion touchent 1 personne sur 3 dans le monde. Au niveau de l’intestin, les plus habituels correspondent aux ballonnements, qui dilatent fortement l’abdomen et entraînent des flatulences douloureuses. Une alimentation déséquilibrée, des épisodes réguliers de constipation, le stress ou les composants de certains médicaments en sont les principales causes. Dans la très grande majorité des cas, ces facteurs déclencheurs peuvent être facilement neutralisés par quelques « bons réflexes » quotidiens.

Découvrez l’origine des ballonnements et leurs causes

Les origines les plus fréquentes des ballonnements sont liées aux difficultés de l’intestin à transformer des molécules alimentaires complexes en nutriments assimilables par les cellules de l’organisme. Les préparations riches en sucre (artificiel comme naturel), en hydrates de carbone (féculents, bonbons…) et en fibres vont ainsi générer une part importante de résidus. Leur fermentation incomplète se traduit par la production anormale de gaz, qui fait gonfler de manière importante l’abdomen. Les produits laitiers ingérés rapidement en grande quantité, la consommation excessive d’alcool et l’intolérance au lactose ont également un rôle aggravant sur les ballonnements.

Mais des causes plus sournoises peuvent aussi entraîner un déséquilibre de l’activité intestinale. C’est par exemple le cas d’une constipation sur plusieurs jours, surtout si elle s’accompagne de la prise de laxatifs très agressifs. Méfiez-vous notamment des effets du stress - qui empêche une circulation sanguine optimale, altérant à terme l’efficacité des organes digestifs - et des troubles liés à l’anxiété. L’impact négatif du lactulose, du sorbitol ou de l’acarbose contenus dans certains médicaments est également souligné par plusieurs études.

Une explication plus rare correspond au développement de pathologies graves du foie ou de l’intestin. La présence d’une maladie de Crohn, d’une cirrhose, d’un côlon irritable ou d’une tumeur cancéreuse entraîne généralement une dilatation importante du volume abdominal après chaque repas.

Les 3 astuces que vous devez suivre pour guérir les ballonnements

En complément de la surveillance de votre alimentation, quelques gestes santé au quotidien suffisent pour réduire nettement votre sensibilité aux ballonnements. Simples à mettre en œuvre, ils vous aident à retrouver rapidement un mieux-être physique et psychologique.

  • Astuce n° 1 : ingérer correctement les aliments
  • Assurez-vous que les moments consacrés aux repas facilitent réellement votre digestion. Évitez de les associer à une autre activité prenante (lecture, séance télé…) pour vous concentrer sur un mastiquage lent et régulier (environ 40 mouvements de mâchoire par bouchée). Ne mangez pas vos plats trop chauds ou trop froids afin de limiter l’absorption inutile d’air.

  • Astuce n° 2 : des tisanes pour prévenir les ballonnements
  • La consommation après chaque repas d’une infusion aux propriétés digestives permet de stimuler de manière douce le travail de votre intestin. Les tisanes les plus réputées contiennent de la camomille, de la menthe ou du fenouil. Vous pouvez aussi boire quelques gouttes d’extrait de cannelle ou de gingembre diluées dans un verre d’eau.

  • Astuce n° 3 : marcher pour favoriser la digestion
  • La marche figure parmi les meilleures activités physiques pour relancer la digestion. Après chaque prise alimentaire importante, prévoyez une promenade de 15 à 20 minutes à un rythme assez soutenu. Les mouvements du corps associés à l’augmentation de la respiration et du rythme cardiaque facilitent le transit et l’évacuation des gaz.

    Voici les autres symptômes de la digestion difficiles à surveiller

    Il est nécessaire de consulter votre médecin lorsque vos ballonnements s’accompagnent d’autres effets sur votre organisme. Les symptômes qui doivent vous alerter correspondent notamment à une prise (ou perte) rapide de poids, à la persistance de diarrhées, à des crampes abdominales et à un gonflement anormal de vos jambes.