01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
Alimentation & santé : 3 vérités sur la diète cétogène !
Par Elise 09/07/2018 Vu 1091

Miser sur un régime gras sans sucre, une option saine et efficace ?

La diète cétogène a été mise au point dans les années 1920 par le Dr Russell Wilder. Ce régime privilégie les corps gras et dans une moindre mesure les protéines au détriment du glucose (sucre). Ce mode d’alimentation va donc à l’encontre de bon nombre de conseils santé, mais présente cependant des avantages insolites de même que des limites non négligeables.

1. Perdez véritablement du poids grâce à la diète cétogène !

Le principe de la diète cétogène est simple : il reproduit les effets du jeûne sans pour autant entraîner de fonte musculaire. C’est-à-dire que la consommation minimale de glucose amène l’organisme à en produire directement à partir des protéines et des lipides présents dans le corps et fournis par la diète, qui privilégie les aliments gras comme :

  • L’huile d’olive
  • Les noix
  • Le beurre
  • Le poisson et les fruits de mer
  • La volaille
  • Les œufs
  • Les avocats

Lors d’un jeûne, l’organisme cherche à compenser le manque de glucose (principal nutriment des muscles et du cerveau) en produisant des molécules appelées cétones. Ces corps gras remplacent progressivement le glucose et deviennent la source d’énergie majeure de l’organisme, y compris pour le cerveau.

Dès lors, la diète cétogène permet paradoxalement de perdre du poids efficacement en consommant 90 % de lipides (gras monoinsaturés et gras saturés à privilégier), 8 % de protéines et 2 % de glucides. Ce régime provoque une baisse de l’appétit et s’avère plus efficace que des diètes faibles en gras, du moins sur le court terme (peu d’études ont analysé les performances de la diète cétogène sur le long terme).

2. Comment lutter contre le cancer et l’Alzheimer avec une alimentation adéquate ?

Une autre vertu de la diète cétogène est qu’elle pourrait aider à lutter contre certaines pathologies. Ce régime avait initialement été conçu pour faire bénéficier les personnes sujettes aux crises d’épilepsie de ses effets anticonvulsivants.

Par ailleurs, il a été constaté que la production de corps cétoniques pouvait aider à réduire les risques de contracter la maladie d’Alzheimer, celle de Parkinson, le cancer et le diabète, ainsi qu’à limiter les lésions cérébrales en cas d’AVC. Dans le cas du cancer par exemple, les cétones fourniraient l’énergie nécessaire aux cellules saines (ou aux neurones pour l’Alzheimer), tandis que le sucre favoriserait le développement des cellules cancéreuses.

3. Les 4 limites de la diète cétogène en matière de santé

La diète cétogène connaît cependant un certain nombre de limites à prendre en compte avant de se lancer dans ce régime :

  • Les effets secondaires (nausées, fatigue, maux de tête) sont normalement transitoires, mais peuvent perdurer si l’organisme ne parvient pas à s’adapter à ce nouveau régime
  • L’alimentation est considérablement moins variée en raison des nombreux aliments prohibés ou à consommer avec modération (sucre, céréales, pâtes, riz, légumineuses, fruits, etc.), ce qui en fait un régime difficile à suivre sur le long terme
  • Le régime peut provoquer des carences en vitamines et de la constipation, il est donc recommandé de compléter la diète avec un supplément de fibres
  • Étant très riche en corps gras, la diète cétogène pourrait augmenter les risques cardiovasculaires et une hausse du mauvais cholestérol (LDL)

Comment mener un régime avec succès sur le long terme ?

Que vous choisissiez ou non de suivre un régime cétogène, il est primordial de consulter au préalable un diététicien-nutritionniste. Ce dernier pourra faire en sorte de vous préparer au mieux à ce nouveau mode d’alimentation et s’assurer qu’il convient à votre organisme.