Support Téléphonique

Nos conseillers sont à
votre écoute au
01 30 08 73 30

 
01 30 08 73 30

Vous n'avez aucun produit dans votre panier.

Swipe to the left
10 astuces savoureuses pour cuisiner sans sel
Par Elise 19/06/2017 Vu 898

Comment donner du goût à vos plats sans les saler ?

Risque accru d’hypertension artérielle, de maladies cardiovasculaires, d’ostéoporose… La consommation excessive de sel est désormais pointée du doigt par les spécialistes de l’OMS dans de nombreuses pathologies. Les alternatives savoureuses pour saler ses plats sans sel blanc ne manquent pourtant pas, lorsque l’on désire cuisiner sans perdre en goût. Quelques idées à piocher dans cet article, un peu de créativité et à vos fourneaux !

N° 1 : Mariez les épices les plus savoureuses

Curry, curcuma, cumin, paprika… Les épices s’utilisent seules ou en mélange pour apporter une jolie note orientale à vos plats. Le cumin par exemple se marie traditionnellement aux carottes, la muscade au chou-fleur, mais rien ne vous empêche d’oser d’autres mariages de saveurs. N’oubliez pas non plus les poivres et les piments pour relever viandes ou légumes.

N° 2 : Oubliez le sel grâce aux herbes aromatiques

Parfumez soupes, salades ou même vos viandes et sauces grâce aux subtils arômes du basilic, du persil, de la ciboulette ou de la coriandre. Préférez-les fraîches ou surgelées, pour un apport en goût plus intense, plutôt que séchées.

N° 3 : Pensez à cuisiner avec des légumes aromatiques

Rien de plus simple pour donner du caractère à une recette que de recourir à des légumes forts en goût : oignon, échalote et ail, mais aussi poireau, poivron ou tomate permettent de relever aussi bien les plats froids que chauds.

N° 4 : Utilisez des huiles savoureuses pour varier les plaisirs sans sel

Basilic, thym, ail ou piment délivrent traditionnellement leurs saveurs pour parfumer les huiles d’olive. Mais l’huile de pistache s’accorde parfaitement avec un carpaccio de Saint-Jacques, une huile à la mandarine et à la menthe accompagne délicieusement salades ou poissons, une huile aromatisée à la truffe soulignera d’un trait luxueux un saumon, un risotto ou un simple artichaut.

N° 5 : Le jus de citron à la place du sel ? Explication

Nos capteurs gustatifs du sucré, du salé et de l’acide se situent tous sur notre langue : il est donc facile de brouiller ses repères. Lorsque vous remplacez le sel par du jus de citron, vous créez une impression de goût salé en bouche, alors qu’il s’agit d’acidité. Une astuce à décliner avec les vinaigres ou le vin blanc pour les sauces.

N° 6 : Déclinez les savoureuses recettes sucrées/salées

Voici un prolongement évident de l’astuce n° 4 : lorsque l’on joue sur l’association sucré/salé, le sel peut aisément disparaître. Canard laqué au miel, tajine aux abricots secs ou lapin aux pruneaux, les plats traditionnels ont tout compris et nous inspirent d’autres alliances audacieuses.

N° 7 : Découvrez les algues pour cuisiner différemment

Les algues se présentent comme substituts naturels au sel blanc : plantes issues de la mer, elles apportent leur saveur salée aux salades, plats de poissons ou potages, sous une forme fraîche ou déshydratée. Nori, wakamé, dulse ou laitue de mer offrent en plus un apport exceptionnel en sels minéraux et oligo-éléments.

N° 8 : Versez quelques gouttes de sauce soja à la place du sel

Même si elle est naturellement riche en sodium, la sauce soja reste une alternative intéressante au sel de table. Issue de la fermentation de graines de soja et de grains de blé, elle présente l’avantage d’apporter également protéines, minéraux et vitamines, dont le sel blanc est dépourvu.

N° 9 : Trompez vos papilles avec 5 % de sel seulement

Ce mélange de sel marin non raffiné et de graines de sésame, appelé gomasio, est parfait pour réduire considérablement sa consommation de sel. Composé à 95 % de graines de sésame grillées, le gomasio surprend par sa saveur de noisette et se marie très agréablement aux crudités ou aux céréales cuites.

N° 10 : Préparez votre propre sel de céleri

À ne pas confondre avec le sel au céleri, le sel de céleri se compose uniquement du légume séché et déshydraté, avec un déshydrateur par exemple, que l’on réduit ensuite en poudre. Naturellement riche en sodium, il sale avantageusement les plats, sans présenter les dangers du sel blanc.

Le dernier secret pour des plats goûteux ? Les légumes de saison

Inutile d’abuser du sel, cet exhausteur de goût, si vous cuisinez avec des produits de saison. Cueillis à maturité, ils sont gorgés de toute leur flaveur contrairement aux légumes produits sous serre, souvent insipides et inodores.